Light + Building 2016 : entretien avec Michael Scherpe

Michael SCHERPE, président directeur général, délégation officielle pour la France et Monaco, Messe Frankfurt, Light + Building

Light+Building 2016 : les espaces modernes prennent vie : numériques, individuels, en réseau

Sur le même sujet

L’industrie propose des solutions intelligentes, des technologies prometteuses et les tendances actuelles du design qui accroissent à la fois la rentabilité d’un bâtiment, le confort, le sentiment de sécurité, mais aussi la sophistication du design et la qualité de vie des utilisateurs.

Lumières – Comment le thème de Light + Building «Lorsque les espaces modernes prennent vie : numériques, autonomes et en réseau» s’applique-t-il à l’éclairage ?
Michael Scherpe
– On a pu constater ces dernières années que la lumière s’intègre dans tous les éléments architecturaux, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur : dans le textile, le verre, le béton, les revêtements de sol, le mobilier, etc. Ces réalisations ne sont possibles que grâce à une haute technicité, une intelligence qui gère les ambiances lumineuses dans lesquelles nous vivons, à la maison, au bureau, dans les magasins, dans la rue. Il n’est plus nécessaire d’avoir recours à des accessoires pour déclencher l’éclairage ni d’actionner quoi que ce soit pour changer d’atmosphère. La lumière à elle seule traduit différentes émotions en opérant automatiquement ces variations. Avec un pilotage de la lumière bien pensé et en réseau, le luminaire d’intérieur est non seulement mis idéalement en valeur, mais il est aussi possible d’utiliser différents composants comme la couleur ou la variation d’intensité. Human Centric Lighting, c’est-à-dire l’effet de la lumière sur l’efficacité et le bien-être, représente, au salon, un thème tendance prometteur d’avenir.

Comment les différents secteurs de l’éclairage sont-ils répartis sur le salon (sources, systèmes de gestion, éclairage intérieur et extérieur) ?
Michael Scherpe – Environ 1 650 professionnels de l’éclairage présentent toute la gamme de la lumière : des luminaires design aux luminaires et sources techniques dans toutes les tendances ainsi qu’une large sélection de composants et d’accessoires. Les produits éclairage sont exposés sur 16 niveaux, dans les halls 1 à 6 ainsi que dans le Forum. Ainsi, dans le hall 1, les amateurs de design recueillent de nouvelles inspirations modernes ou classiques ; le hall 3 présente les nouveautés techniques et architecturales tandis que le hall 4 abrite les sources, les composants et le matériel d’éclairage dédié au tertiaire. C’est dans le hall 5.0 que le visiteur peut trouver les dernières nouveautés pour l’éclairage extérieur et dans les halls 5.1 et 6.1 le décoratif. Les fournisseurs de LED, sont, quant à eux, rassemblés dans le hall 4.0.

Quels sont les thèmes abordés à Light + Building en parallèle du salon ?
Michael Scherpe – Pendant toute la durée du salon, ZVEI et licht.de présentent, sur le stand hall 3.0 C80 un aperçu des possibilités offertes par le smart lighting à travers ses différents aspects au sein de la vie de tous les jours. À cette fin, différentes mises en lumière (espaces privés et publics, bureaux) montrent comment la lumière peut être ajustée pour répondre aux besoins des utilisateurs via six applications mettant en œuvre des systèmes d’éclairage connecté dans le but d’accroître l’efficacité lumineuse et le confort de l’éclairage. L’Association internationale des concepteurs lumière, IALD, organise deux jours de conférences (les 14 et 15 mars) : les sujets vont d’études de cas aux dernières découvertes technologiques avec différents points de vue de concepteurs lumière. À mentionner également le forum des architectes, le 17 mars, qui aborde le sujet des mises en lumière architecturales extérieures. Et, bien entendu, le festival Luminale qui se déroule dans la ville de Francfort pendant toute la durée du salon et qui présente quelque 200 mises en lumière à travers la cité.

Comment les visiteurs de Light + Building se répartissent-ils ?
Michael Scherpe – Il est intéressant de noter que les visiteurs français arrivent au quatrième rang des visiteurs étrangers alors que la France ne se place qu’au huitième rang en ce qui concerne les exposants (hors Allemagne). Dans l’ensemble, les architectes, projeteurs et les professionnels spécialisés représentent près de 50 % des visiteurs de Light+Building. Mentionnons également que l’intérêt pour les technologies de l’éclairage arrive en premier dans nos statistiques.

Light + Building – The industry presents intelligent solutions, future oriented technologies and fashionable design trends that not only make a building more efficient economically but also increase the standard of comfort, security, safety and architecture, as well as improve users’ quality of life.

Lumières – How do the themes of Light + Building “Where modern spaces come to life: digital, individual and networked” apply to lighting?
Michael Scherpe – In recent years it has been observed that light fits into all architectural equipment, both indoors and outdoors: fabric, glass, concrete, floor coverings, furniture, etc. These achievements are possible, thanks to high-tech intelligence that manages the light environments in which we live, at home, in the office, in stores, in the street. It is not necessary anymore to use accessories to trigger lighting or to activate anything to change the atmosphere. Light alone translates different emotions by automatically operating these variations. With well thought-out and networked lighting control systems, it is not only possible to illuminate rooms perfectly but also to exploit various aspects, such as light colour and the variation of light intensity. Human centric lighting, i.e., the impact of light on our productivity and our well-being, is a trendy ground-breaking theme at Light + Building this year.
How are the various lighting sectors divided on the exhibit (sources, management systems, interior lighting, exterior lighting)?
Michael Scherpe
Around 1,650 manufacturers will present the complete spectrum of products and services revolving around the subject of light: design luminaires in styles ranging from modern to classical, technical lighting and lamps of all kinds and for all applications, as well as a huge selection of lighting components and accessories. Visitors can see tomorrow’s lighting on all 16 floors, from Halls 1 to 6, as well as in the Forum. For example, design aficionados can gain new inspiration in Hall 1. In Hall 3 visitors find future-oriented technical architectural innovations while in Hall 4 there are sources, components and fixtures dedicated to the tertiary field. In Hall 5.0 the focus is on outdoor and street lighting and in Halls 5.1 and 6.1 it is on decorative luminaires. LED technologies can be found in Hall 4.0.
What are the themes of the different lectures and conferences of Light + Building?
Michael Scherpe – Throughout the week, the ZVEI / licht.de exhibition stand in Hall 3.0 C80 will present an overview of the opportunities offered by the world of smart lighting for everyday life. To this end, private, public and workplace lighting situations, in which the lighting can be adjusted to cater for people’s individual needs and the user’s requirements, will be shown in six different thematic islands using networked lighting applications with the aim of increasing energy efficiency and lighting comfort. The International Association of Lighting Designers (IALD) is holding a two-day seminar (March, 14th and 15th): the topics range from collaborative success stories to the latest technological discoveries with different insights from lighting designers. On March, 17th, an Architects’ forum will focus on Light and illumination. And, of course, as always the Luminale festival takes place during the whole week with up to 200 lighting events that transform Frankfurt into an international metropolis of light.
What is the repartition of visitors in Light + Building?
Michael Scherpe –
It is interesting to note that French visitors rank fourth among foreign visitors while France ranks only eighth whereas exhibitors are concerned (excluding Germany). Overall, architects, designers and lighting specialists represent almost 50% of Light + Building visitors. We should also mention that the interest in new lighting technologies comes first in our statistics.

Light + Building 2016

Light + Building 2016

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte