Blocs de jonction : des technologies qui s’adaptent à toutes les applications et exigences environnementales

Les blocs de jonction à ressort permettent un câblage rapide et sans outils.

Ces blocs de jonction, que l’on appelait autrefois « bornes », sont présents dans tous les équipements domestiques, industriels, informatiques ou de télécommunications. Pour répondre aux spécifications économiques, techniques, environnementales, normatives de toutes ces applications ces blocs de jonction évoluent en permanence.

Sur le même sujet

Les constructeurs spécialisés proposent souvent des catalogues de plusieurs milliers de références de différentes technologies. Ces différentes gammes de blocs sont complétées par des accessoires de repérage, de contrôle, de pontage ou de test, mais aussi des logiciels d’étude, de montage ou de repérage.

 Des solutions adaptées à toutes les applications

La plupart des ventes se fait à travers un réseau de distributeurs spécialisés ou de grossistes mais les applications sont très variées dans l’industrie, la construction automobile, les industries de process, le bâtiment, l’éclairage, les énergies renouvelables ou le ferroviaire.Tous ces utilisateurs ont bien entendu des exigences communes : fiabilité, tenue dans le temps du serrage des câbles pendant souvent plusieurs dizaines d’années, facilité de câblage pour un gain de temps maximum lors du montage d’un tableau ou d’un coffret. Mais à cela vont s’ajouter souvent des contraintes et spécifications particulières : tenue aux températures élevées, à l’humidité, aux vibrations et conditions d’environnement difficiles. Pour José Batista Field Support de Weidmüller « il y a de plus en plus de demandes de tenue aux températures élevées, pour des marchés au Moyen-Orient par exemple, ce qui nous a conduit à développer des matériaux tenant 120°C et sans propagation de flamme ». Ces caractéristiques devront être fréquemment validées par des essais et certifications comme c’est le cas dans le ferroviaire ou la marine. A cela vient s’ajouter la conformité à un ensemble de normes internationales IEC, EN ou UL.

Plusieurs technologies se partagent le marché

Plusieurs technologies sont utilisées, chacune ayant son champ d’application et de performance, mais aussi correspondent parfois à des habitudes des tableautiers ou intégrateurs. Les blocs de jonction avec raccordement vissé sont les plus anciens et couvrent un vaste domaine d’applications. Ce que confirme Eric Lilienfeld Global PG Product Management Manager d’ABB-France « la technologie « vissé » est utilisée depuis plus de 60 ans et a l’avantage d’être bien connue, y compris par des non professionnels. Elle reste donc largement utilisée dans des applications en puissance et distribution d’énergie. Elle permet entre autre des raccordements de 2 conducteurs par connexion ou un raccordement latéral. Mais depuis quelques années les habitudes évoluent et pousse les clients à utiliser des technologies sans vis, à ressort ou « push-in ». Ces technologies sans vis permettent un gain de temps pouvant aller jusqu’à 50% avec le mode insertion directe, ont de bonnes tenues aux vibrations et sont donc à privilégier en environnements sévères ».

ABB_logo-250x104

Depuis quelques années l’évolution du marché va vers la technologie à ressort et le « push-in » qui représentent plus de 50% des utilisations et permettent un gain de temps, le câblage à une main et sans erreur. Pour Bertrand Lovisi Marketing Manager Industrial Components de Phoenix Contact France « cette technologie dont le savoir-faire  tient dans la forme du ressort permet de raccorder des conducteurs à partir de 0,14 mm2 directement et sans outil et de retirer un conducteur sans recourir à un outil particulier. Elle a une résistance aux vibrations conforme à la norme ferroviaire EN 50155. Le développement de toutes ces technologies nécessite un investissement R&D important : notre société y consacre 7% du CA ».  La durée de câblage peut aussi être réduite avec la technologie auto-dénudante : les conducteurs sont raccordés sans dénudage ou sertissage des fils par action d’un simple tournevis.

José Cisneros Responsable BE de WAGO France « confirme que le ressort garantit une force de serrage optimale quel que soit l’opérateur ». Des tendances nouvelles apparaissent explique Eric Lilienfeld « on peut citer le développement des technologies débrochables qui s’étend de plus en plus au domaine des équipementiers. Ces secteurs utilisent de plus en plus des solutions de raccordement rapides, souples et robustes combinant faisceaux précâblés, blocs de jonction et connexions débrochables. Le secteur de l’environnement est également en pleine mutation  et l’augmentation de la puissance des installations photovoltaïques induit une augmentation de la tension continue à 1000, voire 1250 VDC. D’où le besoin de blocs de puissance certifiés pour ces tensions. Le secteur ferroviaire est également très dynamique et demande une résistance longue durée aux chocs et vibrations ». Le choix des technologies se fait donc en fonction des spécifications de l’application : en automation c’est le gain de temps de câblage et d’espace dans les armoires ; en puissance et distribution d’énergie ce sont des solutions robustes avec des technologies traditionnelles.

Des gammes d’accessoires services très étendues

Les catalogues comportent des milliers de références d’accessoires pour le marquage et l’interconnexion des blocs, de l’outillage de montage ou des composants complémentaires (fusibles). Mais l’offre comporte aussi des logiciels d’étude en interface avec la CAO du client ou pour exporter des schémas 2D ou 3D. Le logiciel peut aussi piloter une imprimante pour l’impression d’étiquettes de repérage. Les services de fabricants s’étendent aussi à la fourniture de borniers pré-assemblés de la conception à la livraison.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte