Management de l’énergie, la grande distribution et l’industrie s’y intéressent aussi

Arnaud Gheysens, directeur de TEEO

« L’ISO 50 001 n’est pas une contrainte quand on voit ce qu’elle apporte. C’est une approche pragmatique, un changement de paradigme qui place l’énergie comme une ressource d’entreprise et non plus comme un fluide ou bien une taxe. Le dirigeant bascule ainsi dans la logique de suivi de l’énergie, il ne s’agit plus seulement de juste acheter l’énergie au bon prix, mais bien d’éviter sa perte et son gaspillage dans la durée. »

Sur le même sujet

Interview de Arnaud Gheysens, directeur de TEEO

Pour Leclerc, l’hypermarché de Blagnac n’est pas un coup d’essai, mais le cinquième établissement de la chaîne entrant dans la démarche de management de l’énergie avec TEEO. « Pour un hypermarché, l’énergie est le deuxième poste de dépenses après la masse salariale. À Blagnac, plutôt que de se borner à un simple audit, il a donc été fait le choix de mettre en place une campagne de mesures sur quelques semaines, pour bien comprendre les consommations et leur évolution sur les postes principaux (froid, éclairage, CTA…). »

Seconde étape avec la construction d’un vrai programme d’actions : optimisation des fonctionnements des CTA conduisant à une économie de 25 % sur leur consommation, pilotage de l’éclairage, mais aussi remplacement ou fermeture des meubles froid, par exemple. La mesure sur l’usage, corrélée aux facteurs influant le pilotage, a déterminé l’installation des 7 compteurs, permettant de suivre les consommations et de s’affranchir des dérives. En résultat, deux objectifs de réduction sur 3 ans de 20 % sur l’électricité et de 15 % sur l’eau. Et au final une certification ISO 50 001 obtenue en moins de six mois, avec une direction impliquée et des actions qui vont se poursuivre d’ici 2018.

Éligible à la loi Ddadue, Procter & Gamble a fait également le choix de la mise en place d’un système de management de l’énergie et de l’obtention de la certification ISO 50 001. C’est le site de Blois, un des plus importants centres de production de shampoing et après-shampoing du groupe avec un effectif de 450 personnes, qui a effectué avec TEEO la démarche de mise en place de son Système de management de l’énergie. « À la clé, un objectif, améliorer la compétitivité du site avec une vision claire sur l’enjeu de ses potentiels d’économie et surtout sur la méthode pour les mettre en œuvre. »

L’analyse de la consommation de gaz a conduit notamment à l’isolation de 550 points singuliers sur le réseau vapeur, avec 4 à 6 % d’économie annuelle. Mais ce n’est pas tout, un vrai programme d’actions a été construit ; ainsi d’autres actions ont été effectuées ou prévues, par exemple sur l’éclairage extérieur des 50 quais de chargement, ou encore sur l’analyse des talons de consommation hors période de travail, combinées à la décision d’installation de compteurs divisionnaires sur les nouvelles installations ou sur les modifications majeures.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte