Les NTIC appliquées à l’énergie électrique

Accélérer la réduction des pertes dans les réseaux électriques : un enjeu global européen de 48 Twh /an soit l’équivalent de la production de 4 centrales nucléaires

Sur le même sujet

Par Mathieu Perchais, CEO et Responsable commercial de Fidelise, entreprise spécialisée dans le financement de matériels d’optimisation de la consommation d’énergie électrique auprès des PME-PMI & TPE.

PORTRAIT INCUBALLIANCE

PORTRAIT INCUBALLIANCE

Réduire les pertes dans les réseaux électriques

Entre l’énergie électrique consommée et l’énergie électrique réellement utilisée, il y a un écart et cela présente un coût. Au niveau global européen ce coût est de 48 Twh/ an soit l’équivalent de la production de 4 centrales nucléaires ou l’impact environnemental de 8,6 millions de véhicules (émission de CO2 centrales thermiques). A chaque fois qu’on est en présence de moteurs on a ce type de pertes à cause du déphasage entre l’intensité et la tension des circuits alternatifs. Ce type de pertes tend à s’accroître à cause des composants électroniques qui se développent de plus en plus.

Des pertes liées à un phénomène physique naturel

L’analogie du cheval et du bateau permet d’expliquer le principe des pertes électriques. Considérons un bateau, sur un canal, tiré par un cheval sur la berge. Le fait que le cheval n’avance pas directement devant le bateau impose au cheval de fournir davantage de force pour le tirer. Sans la compensation du gouvernail, le bateau va dériver vers la berge du canal. Par conséquent, le gouvernail tourné engendre des pertes supplémentaires. Et, le fait que la corde tire sur le flanc du cheval, et non pas directement derrière lui, limite sa capacité à travailler. La représentation vectorielle de la force pour tirer le bateau est identique à celle des puissances sur un système électrique. Il existe des solutions pour les grandes entreprises afin de réduire leurs pertes. Ces solutions sont connues et utilisées par les grandes entreprises.

Des économies pour les PME-PMI

Le marché des PME-PMI qui comprend 99% des entreprises pourrait être davantage exploité. Quelques exemples d’utilisation :

-pour une entreprise en forte croissance, éviter d’investir dans un transformateur

-pour une entreprise dont l’installation est de faible puissance, augmenter la durée de vie de ses équipements électriques de 30%

Développement de nouvelles applications et services adaptées aux PME-PMI

Le contrôle de la bonne exécution de ces procédés d’économie d’énergie et le coût d’acquisition clientèle trop élevé sur des faibles montants unitaires, ont constitué des verrous techniques et économiques au développement du marché des PME-PMI. Le pilotage à distance grâce à des actionneurs sans fil permet désormais d’apporter une solution complète d’économie d’énergie électrique pour les PME-PMI. De plus, l’exploitation des données électriques à distance et de façon automatique permet de réduire le coût d’acquisition clientèle avec des déplacements limités au strict nécessaire avant, pendant et après les installations.

Fondamentalement, c’est la capacité à gérer automatiquement et à distance des campagnes de détection des pertes électriques mais aussi de réduction de ces pertes qui sera cruciale pour couvrir le marché des PME-PMI. Ces applications reposeront sur des plateformes dans le cloud comprenant moteur de recherche, moteur de calcul, moteur d’agrégation et actionneurs sans fil en complément de la partie hardware. A l’échelle des territoires, l’exploitation de ces économies diffuses sera facilitée par l’intérêt convergent des énergéticiens, gestionnaires de réseau, installateurs et prescripteurs à étendre la diffusion de cette technique aux PME-PMI qui n’y avaient pas accès en raison des coûts de déploiement et d’acquisition.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte