Le secret de la réussite des objets connectés

© DR
© DR

Le succès des objets connectés viendra de la capacité des entreprises à concevoir des produits rendant un service réel aux utilisateurs et qui sera perçu ainsi. Ces objets doivent nous faciliter la vie et s’interconnecter avec notre environnement sans aucune contrainte technologique.

Sur le même sujet

Tout est possible avec l’internet des objets

Le rôle essentiel des objets connectés est de nous faciliter la vie. Fini les gadgets à la durée de vie courte. Les possibilités offertes par la technologie est immense et tous les jours de nouvelles solutions, de nouveaux territoires sont explorés. La frontière entre le l’entreprise et le domicile s’estompe. Notre interaction est la ville, nos bâtiments, nos acteurs de santé ou encore nos transports va se développer. Autour de nous, des capteurs vont gérer de manière invisibles nos vies. Déjà très présents, ils vont se multiplier, proposant aux entreprises comme aux citoyens/consommateurs des usages inédits et bénéfiques pour tous. Et si, aujourd’hui, on parle encore de marchés distincts pour le BtoB et le BtoC, demain, les frontières seront abolies.

5 secteurs propices au développement de l’Internet des objets :

  • Les Smart Cities : rendre service aux citoyens, en leur offrant un environnement plus écologique et économique.
  • Les transports : rendre service aux passagers, en facilitant leurs trajets, via la diffusion d’informations personnalisées et en temps réel sur différents supports connectés.
  • La médecine : rendre service aux patients, en apportant des solutions sur mesure, optimisant le parcours des malades dans l’hôpital, en renforçant la coordination des soins, en améliorant la prise en charge d’une urgence, en permettant de réaliser des premières analyses à distance…
  • L’éducation : rendre service au corps enseignant, en développant des outils, qui favorisent l’interaction entre professeur et élèves, apportent des réponses aux besoins de personnalisation des apprentissages, captent l’attention et améliorent l’acquisition des enseignements…
  • L’hôtellerie/restauration : rendre service aux commerçants, en fluidifiant la prise de commande et le règlement, la gestion des stocks comme la communication entre la salle et la cuisine ou entre le personnel de service et la réception (disponibilité des chambres en temps réel, ordre de mission pour préparer une suite…).

Une télécommande contextuelle

Pourquoi avoir une application par objet connecté ou un écran central pour piloter la maison. En pointant la Smart Remote de Sevenhugs vers les objets connectés de la maison, l’utilisateur en prend le contrôle facilement par l’intermédiaire de l’écran tactile intégré. Il est d’abord nécessaire d’installer des douilles connectées sur les appareils à piloter. Elles interprètent l’environnement en 3D et la télécommande est capable de se repérer selon la direction pointée par l’utilisateur. L’écran de la télécommande s’adapte automatiquement à l’objet ciblé pour proposer les contrôles adaptés à chacun et ne montre que les commandes correspondantes à l’objet sélectionné pour un contrôle instantané. La Smart Remote permet non seulement d’interagir avec les objets connectés de la maison mais aussi d’accéder à des services personnalisés, offrant un nombre de possibilités d’usages illimité.

Télécommande universelle Sevenhugs dont l'interface graphique change selon le produit connecté visé © DR

Télécommande universelle Sevenhugs dont l’interface graphique change selon le produit connecté visé © DR

 


Séniors
Le numérique est entré dans les mœurs !

infographie des sÇniorsLa fracture numérique générationnelle s’estompe. C’est ce que nous montre la troisième édition du Baromètre 55+ Cogedim Club® – TNS Sofres, en nous expliquant la relation que les séniors ont avec le numérique. Ces premiers résultats apportent un regard inédit sur le rapport qu’entretiennent les personnes âgées de 55 ans et plus, avec la « vie numérique » tant dans leur perception que dans leurs usages. Loin d’être réfractaires, les séniors sont plutôt bien équipés et s’avèrent être des utilisateurs assidus !

Chiffres clés
Ils ont plus de 55 ans et + :
63% utilisent internet, soit près de 2 séniors sur 3
34% ont un smartphone
26% utilisent une tablette

Exergue : La vie numérique comme cure de jouvence.

Les 55 ans et + ont des taux d’équipement en appareils connectés élevés mais on constate un net rattrapage. 69% possèdent au moins un objet connecté contre 80% pour l’ensemble de la population française, selon The Connected Consumer Survey 2014 / 2015.

Les séniors qui utilisent internet en font en moyenne 3 usages :

  • ” pour communiquer avec leurs amis, proches ou famille (75% d’entre eux contre 52% pour la totalité des séniors)
  • ” pour s’informer sur le monde qui les entoure et sur l’actualité (70% contre 49% pour tous les séniors et 83% pour l’ensemble de la population**)
  • ” mais aussi pour se renseigner sur les produits et services (70% contre 49% pour tous les séniors)

Plus étonnant, un sénior connecté sur 3 pratique des jeux en ligne ou via des applications. Et les réflexes digitaux sont quotidien, comme suivre ses comptes bancaires en ligne notamment (63% des connectés contre 44% pour tous les séniors et 81% pour l’ensemble de la population française).
Rester jeune c’est aussi rester en contact avec les enfants et petits-enfants. Ainsi 32% des séniors connectés utilisent Facebook ou un autre réseau social pour rester en contact. A comparer aux 75% de l’ensemble de la population.

Par contre, les séniors hésitent à payer en ligne qu’ils soient connectés ou non pour respectivement 34% et 33%.

Au final, Internet est un formidable outil pour maintenir le lien générationnel car il apparait comme un élixir de jeunesse. Les séniors connectés se sentent intégrés dans la société, satisfaits de leur vie et se sente moins vieux !

statistiques ages

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte