Alain Bosetti, président de Silver Economy Expo

Alain Bosetti, président de Silver Economy Expo

Silver Economy Expo est le salon BtoB des technologies et services pour les seniors. Il permet aux professionnels de découvrir comment mieux répondre aux besoins des plus de 60 ans, qu’ils soient en bonne santé, fragiles ou dépendants.

Sur le même sujet

Pouvez-vous nous présenter le salon Silver Economy Expo ?

Cette année, nous accueillons plus de 80 exposants issus de secteurs très variés qui présenteront leurs nouveautés notamment en matière d’aménagement et de sécurisation de l’habitat (Schneider Electric, Senioradom par exemple) ou encore des solutions pour les hôpitaux, résidences seniors et Ehpad (ex. : Legrand). Les visiteurs viennent de tous les secteurs, du public ou du privé, quelle que soit la taille de leur structure. Quel agent économique aujourd’hui peut se permettre de faire l’impasse sur ce qui va être le plus grand marché au monde ? Et ce plus grand marché au monde, il est aux portes de tous vos lecteurs. Le salon s’adresse enfin aux très nombreux entrepreneurs qui veulent se lancer ou se développer dans la filière : les professionnels de l’aide à la création, à l’innovation et au développement tels que Silver Valley répondent à toutes leurs questions et des conférences spécifiques leur sont proposées. En partenariat avec France Silver Eco et Blue Linea, la première édition de la Silver Académie sera organisée. Elle permettra de valoriser des start-ups innovantes de la filière qui pitcheront en public devant un jury d’experts de la Silver Economy.

Quelles sont les évolutions par rapport à la dernière édition ?

Avec près de 30 conférences, le programme est très nettement plus étoffé pour répondre toujours mieux aux attentes des visiteurs. De nouveaux thèmes comme le travail des seniors, l’alimentation ou le design universel seront ainsi traités ou davantage développés. Des experts interviendront également pour décrypter la filière ; je pense par exemple à la conférence « Comment parler aux seniors ? » ou « Mieux comprendre les cibles et les marchés de la Silver Economy ». Parmi les temps forts à ne pas manquer, je citerai aussi le débat du mercredi « Comment les villes et les territoires s’adaptent-ils aux besoins des seniors ? » et la conférence de clôture « Et demain, une espérance de vie de 150 ans et plus ? ». Nous allons également cette année renforcer les synergies avec les salons que nous organisons conjointement dans le même hall : le salon des services à la personne et Solulo, le salon des résidences seniors, maisons de retraite, Ehpad

Quels sont les grands enjeux actuels de la Silver Economy ?

Nous sommes tous concernés par le sujet. Car, si notre société vieillit, c’est que chacun d’entre nous vieillit. Ce que je veux dire, c’est que nous sommes tous derrière les chiffres que je vous cite. Tout le monde en a conscience : notre société vit une transition démographique sans précédent avec les « baby-boomers » devenus des « papy-boomers » et l’allongement de l’espérance de vie : la France compte aujourd’hui 16 millions[1] de plus de 60 ans ; en 2030, ils seront 20 millions[2]. La question de la dépendance devient donc de plus en plus importante : pour trouver des solutions, améliorer la vie de nos aînés et contribuer à réduire, à terme, les dépenses de santé liées au grand âge. Mais aussi, pour financer l’aide apportée aux âgés. Vous le savez également, les seniors veulent majoritairement vieillir chez eux : c’est un défi pour tous les acteurs du secteur, publics ou privés ! Il faut en effet trouver des solutions pour l’adaptation du logement, développer les services à domicile ou encore faire évoluer les villes… Enfin, la Silver Economy ne se limite pas à nos frontières : de nombreux pays sont « en voie de vieillissement ». Je pense par exemple à l’Allemagne ou au Japon. Les entreprises françaises sont très bien placées à l’export grâce à leur savoir-faire et à leurs efforts en termes d’innovations et de recherche.

Quelles orientations souhaitez-vous faire prendre au salon dans les années à venir ?

Depuis 2013, notre ambition est de contribuer à faire émerger une offre riche et à valoriser la filière française de la Silver Economy. Compte tenu des enjeux à l’export, nous souhaitons donc continuer à rendre le salon toujours lisible et visible et le développer pour que des visiteurs internationaux puissent découvrir les innovations françaises !

[1] Source : Insee 2011.
[2] Source : Insee 2011.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte