ULUMBARRA THEATER : UNE MÉTAMORPHOSE EN LUMIÈRE

© Trilux. Photo : Joseph Feil – Ulumbarra Theater – Architectes : Y2 Architecture, Prahran/Victoria – Conception de l’éclairage : ADP Consulting Engineering, Sydney/Melbourne – Solution éclairage : Trilux
© Trilux. Photo : Joseph Feil – Architectes : Y2 Architecture, Prahran/Victoria – Conception de l’éclairage : ADP Consulting Engineering, Sydney/Melbourne – Solution éclairage : Trilux

L’Ulumbarra Theater, à Bendigo, en Australie, vient de subir une rénovation tout en douceur, mais aussi en profondeur, puisque le théâtre était autrefois une prison. Les concepteurs ont fait appel à des luminaires discrets, offrant un design dépouillé, une lumière de qualité et la capacité de s’intégrer au bâtiment.

Sur le même sujet

L’ancienne prison Sandhurst Pentonville, un bâtiment datant de 1860, a été totalement réaménagée pour devenir l’Ulumbarra Theater, hébergeant un théâtre de 1 000 places et divers studios de danse, musique et comédie. L’un des principaux utilisateurs en est le BSSC (Bendigo Senior Secondary College), avec sa vaste palette de cours dans le domaine des arts vivants. Mais d’autres écoles et universités peuvent également y organiser des fêtes de fin d’études, des réunions et congrès. « Réaménager un lieu historique représente toujours un défi, surtout s’il s’agit de transformer une prison en théâtre », commente Matt Dwyer, directeur de Y2 Architecture. Son bureau a réalisé la métamorphose avec succès et en dépit de la modernisation, l’histoire du bâtiment n’en reste pas moins vivante. D’un côté, grâce à la préservation des structures des pièces existantes : par exemple, les contours de l’ancienne chapelle de la prison sont encore bien reconnaissables et l’entrée principale du bâtiment est située dans un ancien bloc cellulaire. De l’autre, à de nombreux endroits, les surfaces ont été conservées en l’état original. La peinture écaillée, les traces d’utilisation et la brique nue témoignent de la longue et rude histoire du bâtiment. Ces vestiges ont été complétés par un mélange de matériaux modernes, qui comprend du béton brut, du bois et des surfaces blanches mates avec, ici et là, une moquette rouge.

© Trilux. Photo : Joseph Feil

© Trilux. Photo : Joseph Feil

Discrétion et sophistication
Comme les différentes zones publiques du théâtre témoignent déjà, par une palette de textures et de couleurs qui leur est propre, de l’histoire du bâtiment, nul besoin de mise en lumière ostentatoire, mais au contraire d’un éclairage diffus qui a privilégié l’effet à l’objet lumineux. Ainsi, les luminaires, au design épuré, s’intègrent-ils harmonieusement dans le contexte en soulignant les intentions de l’aménagement intérieur, à la fois fonctionnel et créateur d’ambiance. Afin de répondre à la grande diversité des tâches visuelles et des espaces du théâtre, les concepteurs de l’éclairage, ADP Consulting Engineering, ont opté pour des solutions Trilux. Par exemple, l’applique Deca, qui se décline également en plafonnier, illumine avantageusement les longs couloirs du bâtiment grâce à une patère peu élevée et à une répartition anti-éblouissement de la lumière. Tandis que le diffuseur blanc transmet la lumière en émission directe, vers l’avant, et assure un niveau d’éclairement suffisant à la déambulation, les murs bénéficient d’un éclairage indirect, créé par un halo lumineux autour de l’applique. Une intégration parfaite des luminaires dans l’architecture a pu être réalisée dans le grand foyer du théâtre. Les downlights encastrés Amatris ont été installés dans le plafond blanc. Grâce à leur réflecteur blanc et à leur collerette réduite, blanche également, les luminaires se font discrets pour ne laisser place qu’à l’effet lumière qui enveloppe la grande salle. Le même effet est employé dans un autre foyer où les downlights Amatris sont renforcés par les plafonniers encastrés Solvan, qui ne laissent apparaître que des lignes lumineuses en filigrane, rehaussant les zones du foyer/cafétéria pendant l’entracte.

© Trilux. Photo : Joseph Feil

© Trilux. Photo : Joseph Feil

Une démarche éco-énergétique
Le même concept d’éclairage a été utilisé avec les downlights Inperla, qui éclairent les accès à la grande salle, les panneaux lumineux Enterio intégrés dans les plafonds des sanitaires et qui rappellent des loges d’artistes, ainsi qu’avec les luminaires muraux en saillie et linéaires, Montigo. Les concepteurs ont accordé une grande attention à l’efficacité éco-énergétique. Les luminaires employés sont équipés de tubes fluorescents ou en grande partie de sources lumineuses LED. De plus, un système de gestion de la lumière DALI permet de faire varier l’intensité selon les besoins et de piloter des groupes de luminaires définis.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte