5 règles d’or pour relever les défis quotidiens d’un projet de contrôle de l’éclairage dans le cadre d’une rénovation

Par Christophe Bourges, directeur des ventes Europe du Sud et Afrique chez Lutron Electronics

Dans un projet de rénovation, à quel moment du processus de conception les exigences relatives aux commandes d’éclairage doivent-elles être spécifiées ? Dès le début naturellement ! Voici cinq conseils à prendre en considération par les architectes, les designers d’intérieur et les concepteurs d’éclairage afin d’éviter les pièges les plus courants d’un projet de contrôle d’éclairage dans le cadre d’une rénovation.

Sur le même sujet

Dans un projet de rénovation, à quel moment du processus de conception les exigences relatives aux commandes d’éclairage doivent-elles être spécifiées ?

Dès le début naturellement ! Voici cinq conseils à prendre en considération par les architectes, les designers d’intérieur et les concepteurs d’éclairage afin d’éviter les pièges les plus courants d’un projet de contrôle d’éclairage dans le cadre d’une rénovation.

L’interdiction par la règlementation européenne des lampes halogènes directionnelles, considérées comme inefficaces, a permis de franchir une nouvelle étape le 1er septembre 2016 dernier, avec comme premier effet d’accélérer l’adoption par le marché de la technologie LED comme principale source lumineuse.  De plus, l’utilisation de méthodes de contrôle numériques permet de piloter un nombre presque illimité de luminaires sur plusieurs zones indépendantes d’une même pièce. Ces commandes à distance offrent davantage de flexibilité et des options élargies d’effets artistiques grâce à des niveaux de gradation lumineuse distincts et répartis sur différentes parties de l’espace. Oubliée la zone d’éclairage unique !

Nul besoin de beaucoup d’espace pour l’installation d’un système lumineux sophistiqué

Les architectes pourraient penser qu’ils n’ont pas assez d’espace pour installer un équipement de gradation sur un nombre accru de zones à éclairer, de surcroit dans de petits espaces. Et que des systèmes sophistiqués de contrôle de l’éclairage exigent de gros panneaux électriques. C’est une idée totalement fausse aujourd’hui ! À l’heure actuelle, les systèmes distribués, où la capacité de gradation est située au cœur du driver de chaque luminaire plutôt que dans un panneau central, sont désormais plus nombreux que les systèmes centralisés, libérant ainsi l’espace physique pris par les grands panneaux électriques.  

Choisir les technologies sans fil avec soin

Bien souvent, un projet de rénovation ne permet pas de percer les murs pour installer de nouveaux câbles. Les commandes d’éclairage sans fil, ainsi que les capteurs, fournissent une solution pratique à ce problème. Cependant, n’utilisez pas n’importe quel type de connexion sans fil ! Par exemple, le Wi-Fi (également appelé 802.11) est souvent trop congestionné pour assurer une fiabilité suffisante. Les prescripteurs doivent choisir une technologie RF, qui assurera un fonctionnement instantané du contrôle de l’éclairage à chaque fois, un vrai atout pour éviter la frustration de l’utilisateur.

Opter pour le confort et les fonctions d’économie d’énergie

Les traitements de fenêtres peuvent jouer un rôle essentiel pour rendre une pièce confortable, en éliminant les problèmes d’éblouissement et en offrant des avantages substantiels en ce qui concerne l’augmentation de l’efficacité énergétique et la diminution des effets du rayonnement solaire à l’intérieur du bâtiment. Même quand il n’est pas possible d’installer des câbles d’alimentation et de contrôle pour des stores intérieurs dans le cadre d’une rénovation, tous les espaces ont la possibilité de déployer un système alimenté par des piles classiques et contrôlé avec une télécommande.

L’interface utilisateur peut être à la fois utile et agréable à voir

L’ère des commutateurs d’éclairage mural dans chaque pièce n’est certainement pas révolue. Les commutateurs marche-arrêt traditionnels sont désormais complétés par des commandes murales et des appareils mobiles. Si les contrôles au mur sont pratiques, autant les rendre esthétiques également.

Si les cinq conseils énoncés ci-dessus sont appliqués avec soins, il y a fort à parier que les projets de rénovation qui incluent des contrôles d’éclairage devraient, en plus d’être rapidement rentabilisés, garantir à la fois conformité totale et confort de l’utilisateur final.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte