Transelec embellit la nouvelle médiathèque des Capucins à Brest

Ce samedi 7 janvier 2017, la médiathèque François-Mitterrand quartier des Capucins à Brest ouvrait ses portes.
La partie publique de la médiathèque se déploie sur trois niveaux. Transelec a réalisé la partie audiovidéo de 2 meubles destinés au public.

Sur le même sujet

Le nouvel équipement brestois va bénéficier d’un superbe écrin de 9 700 m2 dans le décor industriel des ateliers. Outre les rayonnages, le bâtiment comporte plusieurs espaces de consultation, des salons de lecture, une partie dédiée au numérique avec des postes informatiques en libre accès, un pôle d’information sur les métiers, un autre consacré à l’innovation… 120 000 documents (livre, CD, DVD) sont en libre-service. Le projet architectural comprenait la réalisation de grands meubles dans la nef située à l’entrée public.

Le client final est la médiathèque qui fait partie de Brest Métropole Océane. Les travaux ont été confiés à CMA Groupe Vinci et à Cegelec pour la partie réseaux/électricité. CEGELEC est alors venu voir Bruno Cloarec de Transelec pour l’intégration complexe des écrans. Au cours des échanges, je lui ai proposé des solutions de projection, de matriçage et de transport du signal vidéo numérique HD sur des câbles multipaire catégorie 6A. précise Bruno Cloarec dirigeant de la société Transelec.

Dans la Nef, sous la grande voute, 2 grandes structures en bois taillée en forme de gradins peuvent recevoir du public qui choisit de regarder un film. Sans projection, l’écran est remonté. Au moment du visionnage, l’écran descend pour créer une petite salle fermée. La difficulté concerne l’écran qui est plus haut que large et est donc réalisé sur-mesure. Le vidéo projecteur est à forte luminosité avec 6000 lumens. Mais, selon les animations voulues par Canal Architecture et la médiathèque, la projection, issue de l’intérieur, doit être visible des deux côtés. Ce qui nous a obligé à installer une toile translucide. Bien entendu, la régie a la possibilité d’inverser le sens de l’image, explique Bruno Cloarec. Le travail d’étude a porté sur le bon positionnement du vidéoprojecteur et sur le choix de l’optique.

Dernière remarque, les écrans étaient tellement hauts qu’il a fallu faire intervenir des alpinistes pour les installer.

Deux haut-parleurs suffisent pour la diffusion sonore. Un meuble-technique banquette, intégrant la matrice, l’automate et l’unité de commande, est installé au sol au milieu de l’espace. Depuis la banque d’accueil, il est possible de lancer la scénographie à l’aide d’une télécommande. Transelec a intégré un petit écran tactile 7’’ pour piloter les évènements à distance. La transmission des signaux se fait dans le standard vidéo HD base T.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte