BAILEY : de la lampe à incandescence à la LED filament

En 1879, Thomas Edison faisait l’une de ses plus grandes découvertes. A l’époque, sa lampe à incandescence était une révolution, car la lumière artificielle permettait enfin aux hommes de travailler après le coucher du soleil.

Sur le même sujet

C’est une trouvaille qui nous a changé la vie de façon spectaculaire. Seul inconvénient, la lampe à incandescence consomme beaucoup d’énergie et une petite partie de cette énergie seulement est transformée en lumière. Dans un monde où l’économie d’énergie est devenue incontournable, il n’était plus possible de continuer à utiliser cette lampe à incandescence beaucoup trop énergivore. Ainsi, depuis février 2016, l’Union européenne a imposé une interdiction d’importation.

Ambiance

Au fil des années, de nombreuses alternatives nettement plus économes en énergie ont été proposées pour remplacer la lampe à incandescence. La lampe éco-halogène, la lampe fluorescente à économie d’énergie et plus récemment la lampe LED. Toutes ont fait mieux en termes d’écologie, mais aucune n’était capable de fournir un éclairage dont l’effet s’approchait de la lampe à incandescence d’origine. Dans de nombreux restaurants, cafés et salles de réception, on continue par conséquent à utiliser la lampe à incandescence, car son éclairage crée une atmosphère adaptée à ces espaces.

En savoir plus sur http://www.bailey.fr/

La LED y est maintenant arrivée

La pression permanente du marché pour avoir une alternative à la lampe à incandescence capable de créer une ambiance chaleureuse et l’interdiction d’importation ont incité les fabricants à prendre les choses en main. L’éclairage courant a depuis été remplacé par des LED. Mais là encore, la couleur émise et l’indice de rendu de couleur (IRC) étaient loin d’être satisfaisants. La teinte émise, exprimée en degrés Kelvin (K) de la lampe à incandescence décorative se situe entre 1800 et 2200K. Comme la lumière d’une bougie par exemple. Bon nombre des premières lampes LED n’arrivaient pas à descendre en dessous de 2700K qui est la norme pour l’éclairage courant mais qui est généralement perçue comme trop « froide » en décoration.

Ces dernières années, un changement est en train de se produire. En Asie, où sont fabriquées la grande majorité de toutes les LED, les fabricants ont réussi à remplacer le filament à incandescence par un filament LED. Maintenant, les choses s’accélèrent. Si au début seule la version non dimmable de 2700K de la LED filament pouvait être obtenue, il existe aujourd’hui un très grand choix de températures de couleurs, allant de 1800K à 6400K. Avec une économie d’énergie pouvant aller jusqu’à 90% et un flux lumineux constant (exprimé en lumen), la « lampe à incandescence version LED » est maintenant équivalente en terme de rendu, d’effet lumineux et de luminosité. Elle existe désormais en plusieurs versions dimmables, à condition d’utiliser le variateur compatible et tenir compte du nombre de lampes qui fonctionnent sur le même variateur.

 

La LED groove

Le dernier défi à relever pour obtenir le remplaçant durable et parfait de la lampe à filament de carbone d’origine était d’imiter ces filaments incandescents décoratifs en forme de spirale. C’est désormais chose faite. L’arrivée de la Spiraled permet aujourd’hui à chaque hôtelier et restaurateur de créer l’ambiance lumineuse qu’il souhaite lorsque ses lampes à incandescence ont grillé et ne sont plus remplacées. Et, pour être honnête, qui voit la différence ?

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte