Chapelle Corneille de Rouen : Jeu de symétrie

© Eric Peltier chapelle corneille
© Eric Peltier

Rubrique réalisée par Vincent Laganier, Light ZOOM Lumière

Sur le même sujet

Rouen. Comment adapter la chapelle Corneille aux usages du nouvel auditorium de Normandie ? Les architectes de l’agence King Kong et les scénographes de Ducks Scéno ont implanté un lustre sphère monumental au centre de l’édifice. Situé à la croisée de la nef et du transept, il est le point focal de la mise en lumière de la salle de concert. Une conception lumière d’Anne Bureau, Wonderfulight.

Dans l’axe 
Ambiance et confort. Le lustre sphère de 6,5 m de diamètre regroupe de multiples fonctions. S’inscrivant dans la symétrie axiale de l’architecture, il sert à la fois d’appareil d’éclairage, de chauffage et de système acoustique.

Réflexion
« De jour ou avant les concerts, l’hémisphère miroir de la sphère est dirigé vers le bas et reflète l’image anamorphique de la chapelle. » Une symétrie centrale se dessine alors par réflexion.

© Wonderfulight

© Wonderfulight

En dessous
« Au début des concerts, la sphère pivote sur son axe pour révéler son autre hémisphère, où 344 luminaires appelés pampilles, composent un lustre monumental, venant éclairer la scène. »

© Eric Peltier

© Eric Peltier

 

À niveau
« Chaque luminaire pampille est composé d’un tube en verre transparent dans lequel brille une lampe à LED de 6 W, avec un effet prismatique. Chaque anneau de pampille est gradable individuellement. »

© Antoine Guilhem-Ducleon

© Antoine Guilhem-Ducleon

 

Light ZOOM Lumière

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte