Antonio Gil, responsable technique de Codra

Antonio Gil

Codra est un acteur majeur de la supervision depuis maintenant trente ans. Très présent sur le secteur tertiaire, Codra a toujours eu pour objectif l’ouverture à l’innovation et aux nouvelles technologies sur le marché de la supervision. À l’occasion du salon IBS, Codra présente la nouvelle version de sa solution de supervision, historisation et télégestion : Panorama Suite 2017.

Sur le même sujet

Quelle solution présentez-vous sur le salon IBS ?
Antonio Gil – Nous présentons cette année la toute nouvelle version de notre solution Panorama Suite 2017, qui intègre un éventail de nouvelles fonctions. Parmi elles, une app mobile disponible sur iOS et Android, l’intégration d’une interface native LON® pour le dialogue avec les équipements d’automatisation et du contrôle de bâtiments, ainsi que l’interfaçage avec les objets connectés via l’intégration des protocoles du marché. De même, nous avons renforcé la structure de nos outils et proposons de nouvelles fonctions permettant de sécuriser leur intégration et leur exploitation dans les SI de nos clients dans le cadre de la cybersécurité.

De quelle manière cette solution répond-elle aux tendances et aux enjeux du marché ?
A.
G. – Panorama Suite 2017 est un début de réponse aux nouveaux enjeux du Smart Building que sont le Cloud, le Big Data, les objets connectés, mais aussi le BIM. Codra a mis en place une veille très active sur l’ensemble de ces sujets. Notre cœur d’activité est la récupération, le traitement et l’analyse d’informations issues des capteurs terrain. Ces informations sont de natures diverses, comme la vidéosurveillance, la détection d’intrusions, mais aussi les consommations et l’occupation des bâtiments tertiaires. L’un des enjeux est d’interfacer les informations temps réel avec notamment l’écosystème du BIM qui présente généralement – et à ce stade – des informations relativement « statiques » à la supervision, mais surtout, d’en produire des analyses pertinentes. Notre objectif est donc de mettre au point une solution globale la plus complète et la plus simple d’utilisation possible pour nos clients, leur permettant d’agréger et de gérer ses données en utilisant les technologies accessibles dès aujourd’hui : Big Data, Cloud, SaaS…

Quelles seront selon vous les grandes évolutions à venir sur votre secteur d’activité ?
A.
G. – L’intégration du SCADAdans l’Industrie 4.0 est un sujet central. À moyen terme, nous projetons d’intégrer nos services dans le Cloud et de présenter une offre SaaS, ce qui générerait des gains économiques et un déploiement plus rapide de la supervision des bâtiments et des infrastructures. Nous imaginons actuellement des solutions pour créer des passerelles entre le SCADA et le BIM et la prise en compte des objets connectés à l’ensemble via la mise en application et l’interfaçage. Un autre thème central, que nos clients considèrent plus comme une contrainte que comme un enjeu, est celui de la cybersécurité, et notamment lorsqu’il s’agit de bâtiments d’opérateurs d’importance vitale (aéroports, hôpitaux, centrales nucléaires, sites militaires…). L’objectif est d’identifier les effets d’intentions malveillantes sur les systèmes d’information des bâtiments de ces sites sensibles. Les nouvelles technologies et typologies d’infrastructures, comme l’IoT ou le Cloud, représentent des points d’entrée sensibles et une faiblesse pour les systèmes d’information. Nous prenons donc ce sujet très à cœur, car certains de nos clients opèrent sur des sites sensibles.

De quelle manière Codra renforce-t-il son savoir-faire sur ces grands enjeux ?
A.
G. – Nous réinvestissons environ 20 % de notre chiffre d’affaires en Recherche et Développement sur les nouveaux sujets notamment liés au bâtiment et aux nouvelles technologies. En tant qu’éditeur, le développement de nouveaux produits et l’évolution de nos solutions actuelles sont essentiels et nous permettent de proposer à nos clients des réponses aux enjeux du bâtiment, en constante évolution.


Retrouvez Codra sur le salon IBS au stand E08 !


Codra en chiffres
13 millions d’euros de chiffre d’affaires
100 salariés
180 intégrateurs certifiés
30 000 licences installées
100 % développé en France

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte