L’Union européenne veut plus d’efficacité énergétique

Les euros députés se sont accordés, le jeudi 7 septembre 2017, pour imposer des objectifs encore plus ambitieux, concernant l’efficacité énergétique des membres de l’Union Européenne, pour l’après 2020. Une décision qui fait suite aux engagements pris lors de la COP 21.

Sur le même sujet

Pour le moment la législation européenne et les contraintes imposées aux états résultent d’un compromis, effectué en juin 2017 par les ministres de l’énergie des pays membres. Un accord qui prévoit un objectif non contraignant de 30% d’efficacité énergétique.

Cet accord a minima avait déçu de nombreux observateurs, qui y déploraient un manque d’ambition comme le regrettait notamment, Miguel Arias Cañete, le commissaire européen en charge du climat, qui déplorait alors « la baisse significative d’ambition ». Un manque d’ambition qui s’expliquait essentiellement par la frilosité des états, dont certains avaient même plaidé pour un objectif indicatif de 27 %.

C’est d’ailleurs ce qui faisait tout de même dire à Miguel Arias Cañete que « le pire des scénarios politiques aurait été de ne pas avoir d’approche générale. »

La directive Efficacité énergétique, présentée l’année dernière dans le cadre du paquet Energie propre, dont l’objectif affiché est de décarboniser l’économie européenne d’ici 2030, a eu un impact notable sur les élus européens.

En effet, les eurodéputés membres de la commission environnement du Parlement européen (ENVI) s’en sont inspirés pour proposer de rehausser les objectifs de 30% à 40%.

La prochaine étape pour la mise en place de ces objectifs, est le passage du projet devant la commission énergie (ITRE), prévu le 28 novembre 2017. Les eurodéputés qui la constituent donneront alors leur avis, afin de répondre aux normes imposées par les membres de la commission ENVI.

Lors de la Conférence mondiale sur le climat, les participants étaient parvenus à signer un accord ambitieux, qui prévoit une importante hausse de l’efficacité énergétique. L’Union européenne, qui était l’un des fers de lance de cette conférence et qui a milité pour des objectifs ambitieux, est dans l’obligation de montrer l’exemple et de respecter ses engagements environnementaux.

 

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte