Transition Technilum-ineuse

© Technilum. Photo K. J. Maîtrise d’ouvrage : Technilum – Maîtrise d’œuvre : Architecte mandataire : agence Passelac & Roques Architectes – Paysagiste : ALEP Paysage, Philippe Deliau – Conception lumière : Atelier Coup d’éclat, Caterina Colle, Yves Adrien – Solution éclairage : Technilum, Lumenpulse, Thorn, Zumtobel, Sammode
© Technilum. Photo K. J. Maîtrise d’ouvrage : Technilum – Maîtrise d’œuvre : Architecte mandataire : agence Passelac & Roques Architectes – Paysagiste : ALEP Paysage, Philippe Deliau – Conception lumière : Atelier Coup d’éclat, Caterina Colle, Yves Adrien – Solution éclairage : Technilum, Lumenpulse, Thorn, Zumtobel, Sammode

Implanté dans un ancien chai réhabilité à Lézigno, près de Béziers, le siège social et site de production de Technilum s’est agrandi avec le NBT, Nouveau Bâtiment Technilum, conçu pour s’intégrer au patrimoine de la région et au bâtiment existant du fabricant. Dessinée par l’agence d’architecture Passelac & Roques et mise en lumière par l’agence Coup d’éclat, cette extension s’intègre avec caractère et discrétion au site.

Sur le même sujet

Le chai du château pinardier de Lézigno, l’un des plus grands de la région, abandonné en 1956, est un bâtiment à fort caractère. Réhabilité par Technilum en 1999 pour en faire son siège social et site de production, « la taille du chai commençait à ne plus correspondre à nos besoins, notamment pour le stockage et le chargement des produits. Dès 2006, le projet du NBT est donc initié, mais nous nous sommes heurtés à la complexité administrative », explique Agnès Jullian, PDG de Technilum.
Les travaux de l’extension débutent finalement en 2015, avec un cahier des charges comprenant l’intégration de quais de chargement/déchargement, d’équipements de manutention, d’un espace de montage et de stockage, ainsi que la création de bureaux techniques à l’étage. « Pour des raisons liées au process de production de Technilum, le nouveau bâtiment se trouve au même niveau que l’ancien et donne l’impression d’être enterré », ajoute Agnès Jullian.

L’intégration paysagère avant tout
Ce bâtiment, d’une surface de 4 600 m² et d’une hauteur de 10 m, a été pensé pour s’intégrer entièrement au paysage : construit en béton, d’une nuance rappelant celle de la végétation locale, deux de ses façades sont visibles, au nord et à l’est. Le site a donc davantage l’allure d’un parc que celle d’un site industriel. Un parvis, un jardin et une terrasse viennent accentuer la touche paysagère du lieu.
Les sheds présents sur le toit végétalisé de l’extension baignent l’intérieur du bâtiment de lumière naturelle. Les matériaux utilisés pour la charpente métallique, de teinte claire, participent à la qualité de l’ambiance lumineuse.

© Technilum. Photo K. J.

© Technilum. Photo K. J.

Un éclairage extérieur discret
La conception lumière a été confiée à l’agence Coup d’éclat. Elle est adaptée aux flux de circulation des personnes et permet de guider le public vers les deux accès au bâtiment.
À proximité de l’entrée visiteurs, des bouquets de lampadaires Mikado développés par Technilum ont été installés. En face du chai, sur le parking, un éclairage des arbres en contre-plongée a été imaginé, intégrant la projection, sur le mur, de gobos représentant des motifs végétaux et le logo Technilum. Cet espace d’accueil est éclairé en blanc chaud (3 000 K).
Plus loin, une transition lumineuse vers un blanc froid sur mâts à profil rectangulaire Shiraz attire l’oeil du visiteur vers le jardin. Ce dernier est éclairé par des colonnes lumineuses ajourées Treille de Technilum et des bornes Shiraz pour le cheminement piéton. À l’ouest du site, l’espace logistique dédié aux camions de livraison bénéficie d’un éclairage réalisé avec des mâts de grande hauteur (TZ), équipés de luminaires Lumenpulse en 3 000 K.

© Technilum. Photo Kevin Dolmaire

© Technilum. Photo Kevin Dolmaire

Des lumières “smart”
La partie production est éclairée par des suspensions industrielles type HiPak de Thorn, en 4 000 K. « Dans cet espace, l’uniformité était nécessaire et nous avons testé plusieurs produits pour rechercher l’effet souhaité », explique Caterina Colle, conceptrice lumière. À l’étage, une teinte plus chaude (3 000 K) a été choisie pour les bureaux, les salles de réunion, les archives et le contrôle qualité. Des lignes continues Slotlight de Zumtobel, disposées en modules de différentes longueurs et adaptées aux espaces, toujours parallèles, éclairent les deux étages de la même manière.
Dans le couloir de liaison entre les deux bâtiments, un fil lumineux intégré dans le mur en béton souligne le parcours, accompagné d’encastrés apparents ronds Panos (Zumtobel), intégrés au plafond et qui assurent l’éclairage fonctionnel. L’ensemble de l’éclairage du bâtiment est piloté en Dali ; des détecteurs de lumière du jour et de présence permettent de maîtriser les consommations.
Tout le projet a été réalisé avec des sources LED. À l’extérieur, la technologie « Smart In Site » a été incorporée aux mâts et comprend des systèmes de vidéosurveillance, de sonorisation, de signalétique, ainsi que des IRVE (infrastructures de recharge de véhicules électriques).

© Technilum. Photo Kevin Dolmaire

© Technilum. Photo Kevin Dolmaire

 

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte