Jean-Baptiste Dumanois, Chef de produit Disjoncteurs de Puissance chez ABB

Jean-Baptiste Dumanois

Acteur majeur du monde de l’énergie et des automatismes pour le bâtiment et l’industrie, ABB développe aujourd’hui des solutions de distribution électrique et entre autres des disjoncteurs de puissance communicants, pouvant s’intégrer dans les bâtiments et autres infrastructures connectés pour apporter à ses clients davantage de services.

Sur le même sujet

Pouvez-vous nous faire un rapide tour d’horizon des nouvelles solutions ABB pour infrastructures et bâtiments connectés ?
Jean-Baptiste Dumanois –
ABB a développé des solutions pour la distribution électrique qui influencent le pilotage du bâtiment. Depuis 2 ans, ABB élargit son offre en développant ces gammes de produits communicants. Avec notamment, le CMS700 qui permet le comptage d’énergie en s’appuyant sur une multitude de points de mesure dans le bâtiment. L’Ekip Signalling Modbus TCP est un bloc d’entrées et de sorties déportés, communicant sur IP et qui permet de remonter des états et de signaler les défauts des disjoncteurs au système de supervision du bâtiment. L’Emax 2 est le premier disjoncteur de puissance à offrir une large gamme de protocoles de communication et qui peut se substituer à une centrale de mesure. Nous élargissons également le périmètre de nos solutions, avec le logiciel librement téléchargeable Ekip Connect, qui permet à l’exploitant d’identifier les disjoncteurs ABB communiquant sur son réseau. Fonctionnant alors comme un superviseur électrique léger, il permet d’accéder, entre autres, aux états, mesures et alarmes des produits. Enfin, ABB met également à disposition une solution de plus haut niveau, pour décloisonner la distribution électrique du reste du bâtiment. La DoGate, un serveur d’automation multiprotocolaire, fournit aux utilisateurs des pages Web avec des informations sur la distribution électrique et sur le bâtiment.

Pourriez-vous nous donner davantage de détail sur une des solutions ?
J.-B. D. –
Nos clients souhaitent optimiser leurs coûts d’exploitation en réduisant leur facture énergétique, tout en maintenant la même qualité de service. Pour y parvenir, il faut soit moins consommer, soit mieux consommer. Le Power Controller, logique embarquée dans l’Emax2, permet de supprimer les pénalités liées à des dépassements de puissance souscrite. Pour cela, il évalue les puissances consommées sur la même base que le distributeur d’énergie et influence les systèmes de contrôle du bâtiment (thermostats, stores, éclairage, chauffage…). Dès l’instant où la puissance consommée est supérieure à la limite fixée au contrat, le système modifie les paramètres pour consommer moins et peut par exemple baisser la température, éteindre des appareils ou réduire l’éclairage.

Quels enjeux ont conduit ABB à se lancer dans les solutions pour infrastructures et bâtiments connectés ?
J-B. D. –
Nous distinguons trois axes principaux. L’objectif est tout d’abord de simplifier la mise en œuvre des solutions et des produits. Il s’agit également d’assurer à l’exploitant la meilleure continuité de service, en lui offrant des outils pour analyser d’éventuelles défaillances, suivre le comportement de son installation en temps réel pour lui permettre d’agir, et de pouvoir anticiper via des indicateurs de maintenance conditionnelle. Enfin, le troisième axe consiste en une meilleure maîtrise énergétique en proposant des solutions pour optimiser l’exploitation du bâtiment.

Quelle sera la suite des solutions pour infrastructures et bâtiments connectés qu’ABB développera ?
J-B. D. –
Deux solutions sont en cours de déploiement. La première pour améliorer la connectivité des bâtiments et offrir des services itinérants aux exploitants, en proposant un applicatif sur PC, tablette ou smartphone. L’objectif est de positionner une solution simple à mettre en œuvre et Plug&Play. La nouvelle solution, ABB Ability EDCS* consistera en une plateforme Cloud, qui intègrera les services de supervision électrique et de gestion énergétique pour les infrastructures et les bâtiments connectés. La seconde solution concernera les infrastructures électriques plus anciennes, et permettra de les faire évoluer, à moindre coût, vers des installations connectées et supervisées. En début d’année prochaine, nous lancerons le module Ekip Up, qui sera compatible avec tous les disjoncteurs de puissance quelle que soit leurs marques.

*Electrical Distribution Control System

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte