Francesco Zecchi, directeur Market Intelligence & Development Europe chez Prysmian Group

Francesco Zecchi

Prysmian Group est le leader mondial de l’industrie des câbles de haute technologie, de distribution énergétique et de télécommunication. Implanté des 50 pays par l’intermédiaire de ses 82 usines et 17 centres de R&D, le groupe compte 21 000 employés à travers le monde pour un chiffre d’affaires de 7,5 milliards d’euros en 2016.

Sur le même sujet

Quel est le bilan de Prysmian pour l’année écoulée ?
F. Z. –
C’est un bilan très positif. Pour les câbles d’énergie, notre activité est en phase avec la dynamique globale du marché et pour les Telecom, nous bénéficions d’une conjoncture très favorable suite à une forte demande de fibre optique. Nous enregistrons une consolidation de nos parts de marché dans plusieurs secteurs, et en particulier, il faut remarquer la réalisation de nos objectifs concernant la mise au point et l’introduction sur le marché de l’offre complète de fils et câbles conformes au RPC (Règlement des Produits de Construction). Grace à un effort technologique au niveau R&D et industriel, qui nous a permis de démontrer une fois de plus la capacité de Prysmian à innover et à investir pour le futur. Nous pouvons aujourd’hui offrir à nos clients et aux consommateurs une gamme de produits à plus haute valeur ajoutée et surtout avec des caractéristiques de sécurité supérieures en termes de réaction au feu et aux incendies. Précisément une nouvelle gamme de câbles H07Z1-U Afumex 750 et FR-N1X1G1 Afumex 1000 Plus dans la catégorie Cca-s1, d1, a1 des Euroclasses définies par le nouveau règlement est déjà à disposition de nos clients avec l’objectif de faire évoluer le marché d’un produit PVC H07V-U/VR/VK et R2V en Euroclasse Eca à un produit plus sûr, d’Euroclasse Cca.

Quelles grandes évolutions ont eu lieu en 2017 sur votre secteur d’activité ?
F. Z. –
Certainement, comme je l’ai évoqué, l’évolution la plus significative est représentée par le passage au premier juillet 2017 de nos produits vers le RPC en Énergie et Télécommunications. Nous avons communiqué fortement par l’intermédiaire du Sycabel et surtout avec le guide « RPC appliqué aux câbles » qui indique les Euroclasses par typologie de bâtiments et applications. Dans la plupart des pays européens, nous avons observé un basculement rapide du marché vers ce type de produits, dotés d’une meilleure performance au feu. Un aspect très important à souligner est que le RPC nous oblige (fabricants et utilisateurs), à travers le marquage CE, à garantir la performance du câble, avec une surveillance accrue du niveau de performances déclaré par des organismes certifiés extérieurs. Prysmian, en tant que leader dans l’innovation sur le marché international, est fortement engagée dans la sensibilisation de tous les acteurs de la chaine économique par rapport aux obligations et aux bénéfices induits par le RPC.

Quelles seront selon-vous les tendances à venir sur le marché du câble ?
F. Z. –
Un élément clé dans la transformation apportée par le RPC sur le marché des câbles de bâtiments, c’est la surveillance de la conformité. Nous serons vigilants sur la conformité des produits mis sur le marché. En outre, comme le règlement actuel se réfère uniquement à la performance (réaction) au feu, nous nous préparons déjà à l’arrivée d’un second règlement qui va porter sur la résistance au feu des câbles. Ces deux règlements vont nous faire vivre un saut technologique. Au-delà du bâtiment, le RPC s’applique aussi dans des domaines assez spéciaux comme celui de l’infrastructure ferroviaire souterraine avec la RATP, projet sur lequel nous travaillons déjà ensemble sur un niveau d’Euroclasse supérieur. Enfin, n’oublions pas le développement incroyable de la fibre optique lié à la demande toujours croissante de contenus numériques et aux nouvelles applications.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte