Industriel : Erard appuie sa croissance sur l’innovation

erard-frederic-bettega
Frédéric Bettega, responsable du pôle grand public chez ERARD.

Spécialiste de l’intégration du matériel audiovisuel dans l’habitat, au sein de l’entreprise et dans l’espace public, Erard est un acteur majeur, avec un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros. Présidée par Pascal Marchand, l’entreprise compte deux pôles majeurs : le professionnel, dirigé par Jérôme Obriot, et un pôle grand public piloté par Frédéric Bettega.

Plusieurs entités composent le groupe Erard : ERARD, qui fabrique des accessoires d’antenne, des supports et meubles TV, et distribue des solutions de connectique ; ERARD PRO, spécialisé dans les produits sur mesure à l’intention des intégrateurs d’audiovisuel ; ERARD D3C, dédiée à la connectique professionnelle et ERARD INDUSTRIE, l’usine du groupe et sous-traitant industriel spécialisé dans la tôlerie fine. Frédéric Bettega, responsable du pôle grand public, nous livre les dernières innovations du groupe.

Electricien+ – Erard possède sa propre usine depuis 1961. 60 ans d’existence, ce n’est pas donné à tout le monde.

Frédéric Bettega – Oui, effectivement, nous possédons notre propre usine pour la fabrication de nos produits vendus sous la marque ERARD ; mais cette usine sert également de sous-traitant industriel pour des comptes tiers. Il s’agit d’une usine de tôlerie fine de 15 000 m² qui transforme plus de 2 000 tonnes d’acier par an qui entrent sous forme de tubes, de tôle ou de feuillards. Elle dispose d’un niveau d’intégration qu’on ne retrouve plus sur le marché, avec notamment une chaîne de peinture poudre et une installation de zingage. À l’heure de la relocalisation, de plus en plus d’industriels font appel à nos compétences et à nos 60 ans d’expérience. Nous avons d’ailleurs tenu un stand lors du récent salon de la sous-traitance, Global Industrie, où nous avons noué de nombreux contacts avec des industriels très intéressés par notre savoir-faire de fabrication et aussi de conception. En effet, nous pouvons mettre au service de nos clients tiers les capacités de développement et de conception que nous avons naturellement développées pour nos propres produits. Nous faisons aussi de l’assemblage à forte valeur ajoutée en petite et moyenne série, et tout n’est pas automatisé. Concevoir et fabriquer nos produits dans notre usine rassure les consommateurs et usagers. De plus, cela permet d’être flexible par rapport à la demande et de créer une solution adaptée à chaque besoin.

E+ – Quelle est votre dernière innovation produits ?

F. B. – EXOSTAND, qui est un support-colonne TV mural tout-en-un, conçu pour le Placoplatre. Nous sommes partis d’une problématique rencontrée par les revendeurs et les installateurs concernant le support télé : comment faire pour installer un support avec déport sur un mur de Placo ? Jusqu’à présent, les installateurs trouvaient des solutions d’appoint, mais jamais vraiment fiables dans le temps ou d’un point de vue sécurité. Parfois, ils se fixaient dans le mur porteur en utilisant des scellements chimiques, parfois, ils installaient le support sur les rails des plaques de plâtre.

Nous avons donc imaginé et développé un produit plus adapté : EXOSTAND. Il s’agit d’une colonne qui prend appui contre le mur et sur le sol, ce qui permet de soulager le poids et de fortement limiter la capacité d’arrachement du mur. Elle peut être positionnée à n’importe quel endroit sur le mur (y compris sur les rails) de façon sécurisée et pérenne. Tous les câbles passent dans la fine colonne en aluminium. La limite de poids supporté est de 35 kg. Le système comprend le support, la colonne et la tablette. Il est livré avec des chevilles d’expansion et une clé qui permet de réaliser l’opération d’expansion avec un simple tournevis. Nous proposons également un niveau à bulle aimanté pour repérer les rails. Le système possède aussi une rainure centrale qui permet de régler la hauteur de l’écran après installation. EXOSTAND est aussi très esthétique, avec une colonne très épurée et anodisée couleur titane. Pour nos clients installateurs, EXOSTAND est la promesse d’une installation simple, rapide, propre et belle.

E+ – Avez-vous des nouveautés en connectique ?

F.B. – Nous avons lancé des câbles AOC (Active Optical Cable) et USB-C en 2018. La tendance d’une technologie hybride mêlant cuivre et fibre optique se confirme. Nous avons étendu cette technologie AOC à d’autres signaux que le HDMI, tels que le DisplayPort, l’USB-A et l’USB-C.

Nous nous sommes aussi positionnés comme un spécialiste de l’USB-C. La montée en gamme de l’USB-C se fait autour de trois éléments de différenciation. Le premier est la rapidité de transfert de données. Le deuxième est l’optimisation de la capacité de charge. Par exemple, si vous utilisez un chargeur mural USB-C et un cordon USB-C 5A PD 3.0 (Protocole PowerDirect, ndlr), vous pouvez charger des appareils allant jusqu’à 100 W (comme les docks de PC). Et enfin, le troisième élément de différenciation est qu’il est possible de visualiser une vidéo à partir d’une source en USB-C sur un moniteur équipé d’une prise USB-C et compatible avec les protocoles vidéo Alternate Mode ou Thunderbolt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *