La Banque Européenne investit plusieurs millions dans la rénovation thermique

Le projet de rénovation thermique des logements français, lancé à l’Assemblée dans la loi pour la transition énergétique et la croissance verte, a été sélectionné par la Banque Européenne d’Investissement (BEI). Dans le cadre du plan de relance économique européenne Juncker, cette dernière soutiendra financièrement les travaux du projets afin d’améliorer la croissance du secteur de la rénovation thermique.

Sur le même sujet

L’Association Haute Qualité Environnementale a présenté le 26 mai le nouveau cadre de référence de la construction durable. Le but ? Passer au dessus des préoccupations techniques en abordant la performance économique grâce au « managment responsable ». Le secteur du bâtiment a un rôle primordial dans la transition énergétique car il représente de réelles capacités en matière de rentabilité.
L’Assemblée nationale a élargi l’obligation de rénovation thermique à tous les bâtiments résidentiels privés dont la consommation énergétique est supérieure à 330 kWh par an et par mètre carré dans le cadre de la loi pour la transition énergétique et la croissance verte.

La BEI lance son premier prêt de 400 millions d’euros

Vendredi dernier, la ministre de l’Ecologie apprenait la naissance du premier prêt de 400 millions d’euros accordé par la BEI pour financier la rénovation thermique de 40 000 logements en France. « Grâce à ce financement de 400 millions d’euros, les sociétés de tiers financement prévues par loi Alur pourront financer les travaux dans 40000 logements en copropriétés sans avance de fonds de la part de copropriétaires. » affirme communiqué de presse du ministère de l’écologie et de la région Ile-de-France.
Le prêt permettra de générer 6 000 emplois. Il revitalisera le secteur et réduira la consommation d’énergie soit la facture énergétique des habitants.

Au total, la banque de l’Union Européenne s’est engagée à soutenir financièrement 21 projets environnementaux à travers l’Europe, pour un montant total de 8 milliards d’euros.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte