COP 21: J-35 : la société civile, les entreprises et les institutions se mobilisent

À l’heure où nous écrivons, 196 États négociateurs sont réunis une dernière fois, à Bonn, avant le grand rendez-vous de la COP21, en décembre à Paris. Nous espérons tous que ce sommet se traduira par l’adoption d’un accord international ambitieux. Cependant, l’énergie est à ce jour complètement absente du texte qui servira de base aux discussions.

Sur le même sujet

L’énergie, cause et solution du réchauffement climatique

Pourtant, l’énergie est au cœur des enjeux de réduction des gaz à effet de serre. D’une part, la production et la consommation d’énergie sont responsables des 2/3 des émissions mondiales de gaz à effet de serre, à l’origine du réchauffement climatique. D’autre part, le développement d’énergies propres et répondant à des critères d’efficacité énergétique est une des réponses à la transition vers un monde bas carbone.

L’énergie, objectif de développement durable de l’ONU

L’accès à l’énergie fait aussi partie des nouveaux objectifs de développement durable adoptés par les Nations unies en septembre dernier. « Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes », une condition essentielle pour mettre fin à la pauvreté dans le monde, lutter contre les inégalités et s’attaquer au changement climatique.

L’énergie, contributrice des autres objectifs

L’accès à l’énergie, au-delà d’être un objectif à part entière, contribuera, grâce à son caractère transversal, à atteindre un grand nombre des 16 autres objectifs définis par les Nations unies. En permettant l’usage de machines de transformation agroalimentaire, l’électricité participe à la sécurité alimentaire des populations. Grâce à la motorisation de puits avec des pompes solaires, les villageois situés en zone rurale isolée consomment une eau de qualité et évitent le risque de maladies hydriques. L’électrification de centres de santé permet l’utilisation de matériel médical performant et la conservation de vaccins au froid.

L’accès à l’énergie durable est donc plus que jamais un enjeu des décennies à venir !

Pour découvrir tout ce que l’énergie permet, rendez-vous sur www.electriciens-sans-frontieres.org


Ségolène Royal mobilise les grandes institutions rattachées au ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, en vue de la COP 21

Ségolène Royal a réuni le 19 octobre dernier les grandes institutions rattachées au ministère pour les mobiliser en vue de la COP21. La ministre souhaite poursuivre la pédagogie sur les enjeux liés au changement climatique : démontrer l’exemplarité de la France et son engagement en faveur de la transition énergétique et du climat ; mobiliser la société autour des enjeux de la COP21 et des changements climatiques.


Les 10 engagements de la charte FIEEC – COP 21
Engagement 1 – Mise en place d’un forum avec les pouvoirs publics ;
Engagement 2 – Fixation d’un cap collectif contraignant pour l’efficacité énergétique ;
Engagement 3 – Mise en place d’un système fiable de tarification du carbone ;
Engagement 4 – Soutien et renforcement de l’investissement dans l’innovation ;
Engagement 5 – Adaptation des formations aux besoins présents et futurs ;
Engagement 6 – Poursuite des démarches de normalisation ;
Engagement 7 – Renforcement des actions de sensibilisation et d’information sur les enjeux du bâtiment durable ;
Engagement 8 – Travail avec les pouvoirs publics pour déployer des solutions d’efficacité énergétique ;
Engagement 9 – Mise en place d’une politique d’achats publics durables : approche en coût global ;
Engagement 10 – Renforcement de la surveillance du marché.


 

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte