Inauguration de l’immeuble Challenger

Créé en 1988 comme vitrine technologique du groupe Bouygues Construction, l’immeuble Challenger, situé à Guyancourt dans les Yvelines, retrouve aujourd’hui sa fonction première. En rénovation depuis 2008, et pourvu de son dernier panneau solaire, l’immeuble à obtenu une triple certification environnementale : une première dans le domaine de la rénovation.

Sur le même sujet

Des panneaux solaires hybrides innovants
Marc Sarniguet, Directeur adjoint de Bouygues Energies & Services France, intrigué par cette nouvelle technologie a porté son dévolu sur les panneaux solaire bi-énergie dans le cadre de la rénovation à énergie positive de Challenger. Le projet initial était d’installer des panneaux solaires thermiques et photovoltaïques traditionnels. Conscient des limites du solaire thermique, Marc Sarniguet s’est penché attentivement sur de nouvelles technologies pouvant apporter une meilleure réponse aux besoins en énergie du site.

Les panneaux solaires hybrides de DualSun sur le toit de Challenger. © Dualsun

Les panneaux solaires hybrides de DualSun sur le toit de Challenger. © Dualsun

 

 

 

 

 

 

Le solaire thermique pur disposait à l’origine de 420 m² d’espace sur le toit du site pour assurer l’approvisionnement en eau chaude du restaurant d’entreprise, du gymnase et du club de direction, mais cela présentait certains problèmes. Sur un plan technique, le panneau solaire thermique monte en général très haut en température l’été, causant des problèmes de surchauffe et donc de maintenance. Ce problème n’en est plus un avec le panneau hybride puisque l’échangeur thermique s’assure que le panneau ne monte pas à plus de 75 degrés. Cerise sur le gâteau, les panneaux DualSun choisis par Bouygues ont un design épuré qui convient parfaitement à l’aspect visuel du site.

25 000 m² de panneaux photovoltaïques ont été installés et permettent de produire de l’électricité pour les besoins journaliers mais aussi pour la revente aux opérateurs d’énergie. 300 m² de panneaux hybride sont intégrés aux 25 000 m² de panneaux photovoltaïques standards. Au total ce sont 180 panneaux qui ont été posé et pas un de plus, car la présence de trop de panneaux impliquerait une production trop importante d’eau chaude ne correspondant pas aux besoins du site, les panneaux couvrant 70% des besoins d’eau chaude.

Les panneaux ne sont pas un simple ajout dans ce « lac de panneaux solaires », ils font partie intégrante du système complexe de boucle d’eau présente sur le site lui permettant d’assurer une autonomie parfaite. La présence d’un optimiseur derrière chaque panneau permet de le contrôler, de le traiter et de l’optimiser individuellement. Challenger se veut être un laboratoire opérationnel et a ainsi créé un système pointu de boucle d’eau qui permet de fabriquer de la chaleur et du froid dans les différents bâtiments. Les panneaux vont alimenter cette boucle grâce à leur multiple mode de fonctionnement. Dans la journée les panneaux vont produire de l’eau chaude solaire chauffée par les panneaux et redirigée vers une pompe à chaleur qui va monter l’eau au niveau de température souhaité. Le panneau étant à la température extérieure, va baisser en température la nuit, les frigories captées par le panneau sont alors récupérés et redistribués sur la boucle d’eau pour la refroidir.

Fiche performances :

Energie consommée (périmètre conventionnel)
Avant : 310 kWhep/m²/an
Après : Bâtiment à énergie positive

Production photovoltaïque :
Avant : 0 MWh/an
Après : 2 500 MWh/an

Consommation d’eau de ville :
Avant : 59 000 m3/an
Après : 28 000 m3/ an

Emissions de CO2
Avant : 22 kg/m²/an
Après : 0 kg/m²/an

Après un gigantesque lifting environnemental, Challenger affiche aujourd’hui des performances impressionnantes. L’immeuble, autrefois énergivore, devient BePos et utilise un panel de technologies très large. Le 12 juin dernier, la jeune start-up DualSun a organisé un évènement sur le site de Challenger autour de la pose du 180e et dernier panneau de l’installation. Le site était d’ailleurs ouvert au public le 7 octobre dernier, l’occasion de découvrir les technologies mises en place pour les bâtiments de demain.

Pages : 1 2

1 commentaire

  1. Jmroger - 22 janvier 2016 à 10 h 26 min

    Pouvez-vous me communiquer les coordonnées du fabricant des panneaux production eau chaude (vu sur D8,”question d’actualité “). J’aimerais le contacter pour référence installateur en région bordelaise. Merci.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.