Joël Pannetier, chef de produit, Chauvin Arnoux

Joel Pannetier

En 2018, Chauvin Arnoux fête ses 125 ans d’activité. Son cœur de métier historique, orienté dans les outils de test et mesure, s’étoffe d’année en année. Le fabricant propose aujourd’hui des solutions globales dans les domaines du comptage et de la gestion d’énergie dédiés au bâtiment, par le biais de ses différentes entités.

Sur le même sujet

De quelle manière se développe votre activité liée aux solutions d’efficacité énergétique et aux bâtiments intelligents ?
Joël Pannetier – Depuis des années, nous proposons la solution Qualistar, qui offre une large étendue d’applications dans le champ du comptage énergétique, surdimensionné pour certains de nos clients. Nous avons donc sorti récemment la gamme des PEL 100, qui sont des enregistreurs portables connectés à très longue mémoire, donnant des informations sur les puissances et les consommations énergétiques. Un PEL a été développé et dimensionné pour s’intégrer directement à l’intérieur des armoires électriques. Le PEL a été décliné et offre aujourd’hui toute une gamme répondant aux besoins les plus précis. Pour la partie bâtiment, nous disposons d’une gamme de produits communicants pour mesurer les taux de CO2, l’humidité, l’intensité lumineuse, les flux d’air et les températures des chaudières. Nous disposons également d’une gamme de caméras thermiques permettant de réaliser des diagnostics rapides et précis en maintenance industrielle ou bâtiment. Enfin, pour des installations plus conséquentes, les centrales de mesure électrique triphasées Enerium 50/150 (CA Energy) permettent de mesurer plus de 400 grandeurs électriques, de mémoriser des profils de consommation sur 35 jours et offrent jusqu’à 4 entrées/sorties. Notre objectif est de proposer à nos clients des solutions globales, adaptées à leurs besoins.

Quelles sont vos nouveautés produits dans ces domaines ?
J. P. – En plus des gammes PEL 100, Qualistar et Enerium, nous avons lancé cette année la caméra thermique DiaCAm2 C.A 1954. Elle permet de récupérer, via Bluetooth, les mesures issues d’autres instruments, comme les pinces de courant, multimètres, thermomètres, thermo-hygromètres… Ce modèle dispose d’une ergonomie conçue pour une prise en main simplifiée et un accès aux fonctions d’une seule main. L’utilisateur peut associer les thermogrammes réalisés à l’aide de la caméra aux données générées par des instruments tiers. Cette caméra convient à toutes les applications liées à la maintenance du bâtiment du point de vue électrique et mécanique. Elle représente une véritable arme contre les pertes d’énergie, les défauts divers comme les ponts thermiques ou les infiltrations, les contacts défaillants, les déséquilibres ou encore l’usure mécanique.

Quelles seront les évolutions de Chauvin Arnoux dans les années à venir ?
J. P. – Aujourd’hui, le groupe se développe fortement, par l’intermédiaire d’une double stratégie. La première consiste à diversifier notre offre, notamment grâce à des acquisitions. En 2016, nous avons racheté la branche électrochimie d’Heito, spécialiste français du domaine. En 2017, nous avons intégré une startup française, Indatech, spécialisée dans le contrôle qualité par spectroscopie. Nous poursuivons donc le développement de notre gamme, qui inclut de la mesure en instrumentations, solutions et prestations de services métrologiques. L’expertise Chauvin Arnoux comprend cinq activités : Chauvin Arnoux pour les instruments de test et mesures portables et de laboratoires, avec les marques CA et Metrix ; CA Energy (ex-Enerdis) pour les solutions de comptage intégrées aux tableaux électriques et les solutions d’efficacité énergétique ; CA Pyrocontrole, qui développe des capteurs et régulateurs de température en milieux industriels ainsi que des solutions de supervision des process industriels ; CA Manumesure dédiée aux contrôles réglementaires et à la métrologie, qui propose des prestations de mesure sur site ou en laboratoire (eau, air, bruit) et dans les industries sévères et la santé ; et enfin, CA Indatech, qui propose des solutions de contrôle qualité par spectroscopie, fluides, comprimés, poudre, notamment dans les milieux médical et agroalimentaire. Le second objectif est de développer la présence internationale du groupe. Chauvin Arnoux dispose de filiales dans 10 pays et d’un réseau de 3 000 partenaires distributeurs animé par des équipes commerciales à l’international.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.