Tungsram : retour vers le futur – Back to the Future

Tungsram
Joerg Bauer, PDG de Tungsram

Joerg Bauer, PDG de Tungsram, revient sur les origines de la marque et sur ses développements résolument tournés vers l’avenir mais avec la même empreinte génétique. Il y a un an, ce cadre supérieur de General Electric rachetait les activités Éclairage du groupe en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique et en Turquie (EMEAT) et reprenait le nom d’origine, inventé par Lipót Aschner en 1909, constitué des mots Tungsten et Wolfram (tungstène, en allemand).

Sur le même sujet

Pourquoi avez-vous choisi de racheter la partie Éclairage de GE ?
Joerg Bauer – Lorsque GE a communiqué sur sa volonté de céder son activité éclairage, j’occupais le poste de président de GE Lighting Hongrie dont le siège se trouvait à Budapest. Je bénéficiais alors d’une vision très complète de l’activité de GE Lighting, englobant le service commercial, le marketing, l’export. J’y ai vu là une formidable occasion de relancer l’histoire de la marque hongroise Tungsram à renommée internationale. Nous avons souhaité conserver le siège et le laboratoire à Budapest, mais aussi les équipes d’ingénieurs, de techniciens et de commerciaux, et ce, dans toutes nos filiales et distributeurs européens et asiatiques, nord-américains et africains afin de continuer à construire ensemble le futur de Tungsram. Nous sommes tous attachés à l’histoire de la marque et à son cœur de métier, et tout particulièrement l’éclairage général qui constitue les deux tiers de notre activité. L’avenir s’appuie sur l’ADN de la marque mais repose désormais sur le développement de luminaires initié depuis quelque temps déjà. Cependant, afin d’éviter de devenir les concurrents de nos clients d’hier, nous créons de nombreux partenariats avec ces derniers, et tout particulièrement en France, où grâce à Philippe Gagnière, directeur général, nous avons tissé des liens étroits avec l’ensemble des prescripteurs.

Tungsram

Carlos Daniel, directeur marketing Tungsram

Carlos Daniel, vous êtes directeur marketing, comment le passage de la fabrication de sources au développement de luminaires s’est-il déroulé ?
Carlos Daniel – Nous avons effectivement lancé des gammes dans le domaine tertiaire et de l’industrie avec des produits dotés de modules facilement remplaçables, de façon à permettre à l’utilisateur de pouvoir disposer des dernières technologies sans devoir changer de luminaires. Nous proposons des solutions dont l’efficacité et et la durabilité jouent un rôle important, surtout dans le domaine de l’industrie, où la rénovation de l’éclairage est primordiale. Aujourd’hui, en investissant dans des produits modulables, fiables avec de la gestion embarquée, nos clients peuvent augmenter leur productivité avec un éclairage de qualité et intelligent.
Joerg Bauer – Cette qualité est l’empreinte génétique de Tungsram qui connaît une solide réputation en Europe. Nous disposons de filiales dans 22 pays et bénéficions de relations privilégiées avec notre clientèle dans le monde entier bien sûr, mais aussi en France, et ce, depuis toujours. Nous mettons tout en œuvre pour conforter cette image de marque dans ces nouvelles gammes, qu’il s’agisse de lampes, de composants ou d’appareils d’éclairage. Le danger est d’être identifié seulement par les prix, au détriment de la qualité. Nous restons à l’écoute de nos clients et de leurs besoins pour développer des solutions techniques qui leur correspondent le mieux. Et nous avons le savoir-faire, l’expérience et l’expertise qui nous rendent encore plus légitimes dans nos nouvelles orientations. Nous savons comment « faire de la lumière » !

Vous avez beaucoup évoqué la France : l’Hexagone joue un rôle privilégié dans cette nouvelle écriture ?
Joerg Bauer – Oui, et Philippe Gagnière, directeur général de sa filière française en a déjà témoigné je crois dans les colonnes de Lumières. L’équipe française, qui s’est établie dans de nouveaux locaux à Neuilly, possède une bonne force de vente et va encore s’agrandir dans les prochains mois. Notre site Internet est désormais en français et doté de plusieurs exemples de référence locaux. Nous avons relevé le défi de produire une meilleure lumière et c’est grâce à l’innovation et à nos partenariats que nous y parviendrons.

Philippe Gagnière. Directeur général Tungsram France

Philippe Gagnière. Directeur général Tungsram France

Philippe Gagnière – Notre position en France se renforce en effet, notamment grâce à l’extension de notre portfolio qui ne cesse d’accueillir de nouvelles gammes de luminaires fabriqués à Budapest et qui bénéficient de l’efficacité de notre plateforme logistique hongroise. De plus, l’adhésion de Tungsram au Syndicat de l’éclairage contribue à apporter une valeur ajoutée à la nouvelle identité de notre marque. En parallèle, nous développons également nos collaborations avec les concepteurs lumière sur l’ensemble de nos projets tant au niveau national que mondial.

 

 

ENGLISH VERSION

Joerg Bauer, CEO of Tungsram, looks back at the origins of the brand and its developments, which are firmly focused on the future but with the same DNA. A year ago, this senior executive of General Electric acquired the group’s Lighting activities in Europe, the Middle East, Africa and Turkey (EMEAT) and took back the original name, invented by Lipót Aschner in 1909, consisting of the words Tungsten and Wolfram (tungsten in German).

Let’s go back to this buyback transaction. What motivated this operation?
Joerg Bauer – As President of GE Lighting Hungary, headquartered in Budapest, I had a very complete vision of the business of GE Lighting, encompassing sales, marketing and export. I saw it as an opportunity to relaunch the long history of the Hungarian brand Tungsram, which enjoys worldwide renown. We wanted to keep not only its headquarters in Budapest but also the teams of engineers, technicians and salespeople who have remained mostly in the company, and this, in all European, Asian, North American and African subsidiaries and distribution partners to continue to build the future of Tungsram. In Tungsram, we are all attached to its traditions and its core business, especially general lighting which accounts for two thirds of our business. Our future is based on the brand’s DNA and essentially on the development of luminaires that started a while ago. Nevertheless, we do not want to become the competitors of our customers of yesterday and, for this reason, we have been creating numerous partnerships with them, particularly in France, whose general manager Philippe Gagnière has developed close links with prescribers.

Carlos Daniel, you are marketing director, how did the transition from source manufacturing to luminaire development go?
Carlos Daniel – We have indeed launched ranges in the tertiary sector and industry with products equipped with easily replaceable modules, so that the user can benefit from the latest technologies without having to change fixtures. We offer solutions whose efficiency and durability play an important role, especially in the industrial sector, where lighting renovation is essential. Today, by investing in modular, reliable products with embedded management, our customers can increase their productivity with quality and intelligent lighting.
Joerg Bauer – This quality is the DNA of Tungsram, which has a solid reputation in Europe. We have subsidiaries in 22 countries and enjoy privileged relationships with our customers all over the world of course, but also in France, and this has always been the case. We do our utmost to reinforce this brand image in these new products, whether they are lamps, components or lighting fixtures. The danger is to be identified only by prices, at the expense of quality. We remain attentive to our customers and to their needs to develop technical solutions that best suit them. And we have the know-how, experience and expertise that make us even more legitimate in our new strategies. We know how to “make light”!

You have mentioned France several times: will the hexagon play an important part in Tungsram’s future ?
Joerg Bauer – Yes, and Philippe Gagnière, general manager for France, has already testified to this, I believe, in the columns of Lumières. The French team, which has moved to new premises in Neuilly, has a good sales force and will expand further in the coming months. Our website is now available in French and has several local case studies. We have taken up the challenge of producing better light and it is through innovation and our partnerships that we will succeed.
Philippe Gagnière – Our position in France is indeed strengthening, thanks to the extension of our portfolio, which continues to have new ranges of luminaires manufactured in Budapest and which benefit from the efficiency of our Hungarian logistics platform. In addition, Tungsram’s membership in the French Syndicat de l’éclairage also contributes to adding value to our brand’s new identity. At the same time, we are also enlarging our collaboration with lighting designers on all our projects, both nationally and globally.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.