B.E.G. : la détection au quotidien

B.E.G.
Hedi Hidouri, Directeur international des ventes, B.E.G. © DR

Le marché de la détection de présence en fonction de la lumière du jour et de la présence ne cesse de se développer pour répondre à la demande croissante de produits de commande intelligents. Objectifs : confort, réduction des coûts énergétiques et préservation de l’environnement. (Publireportage)
The daylight-dependent and occupancy-dependent detection business is constantly being developed to meet the growing demand for intelligent-control products. Objectives: comfort, reduced energy costs and environmental protection. (English below)

Sur le même sujet

Lumières –  B.E.G. fête cette année ses 45 ans. Quelle est son histoire ?
Hedi Hidouri – L’entreprise, fondée en 1975 par Friedrich Brück et basée à Lindlar (40 km de Cologne), a commencé par fabriquer des appareils d’éclairage de secours, puis des alimentations centralisées. En 1986, le développement de systèmes de contrôle de l’éclairage a marqué l’expansion de l’entreprise familiale. Depuis, B.E.G. continue de fabriquer des systèmes connectés pour l’automatisation du bâtiment. DALISYS, par exemple, permet d’obtenir la lumière à l’endroit et au moment où c’est nécessaire, générant ainsi d’importantes économies d’énergie. Des études montrent que plus de 30 % d’énergie sont gaspillés pour l’éclairage dans des zones non occupées.

Les systèmes de contrôle d’éclairage sont donc l’ADN de B.E.G. ?
Oui, et surtout dans le secteur de l’industrie et des commerces (90 %), un peu le résidentiel (10 %). L’intelligence des systèmes est utile en particulier dans les centres logistiques. B.E.G. a développé un détecteur de mouvement qui peut être installé jusqu’à 16 m de hauteur et qui est programmé pour fournir la quantité d’éclairage souhaitée à l’endroit voulu grâce à un télescope externe. Nous veillons à ce que nos capteurs offrent une qualité élevée de détection, qui peut mesurer de façon précise la quantité de lumière naturelle afin d’apporter l’éclairage artificiel nécessaire dans l’espace afin d’atteindre le niveau d’éclairement déterminé.

Quelles sont les tendances à venir ?
Notre industrie doit penser à utiliser des protocoles ouverts, comme le Bluetooth et le Wi-Fi pour communiquer avec d’autres systèmes. Le respect des normes et la conformité aux règlements européens ouvrent des portes à bien des développements, tout comme l’utilisation de fichiers BIM dont tous les architectes se servent aujourd’hui. Enfin, si nous avons parlé d’économies d’énergie, il ne faut pas oublier que nos automatismes apportent aussi du confort aux usagers. Que l’on soit à l’école, à l’université, au travail, on passe beaucoup de temps en intérieur et il est donc essentiel de pouvoir bénéficier d’une lumière qui s’adapte à notre rythme biologique et nous aide à nous concentrer. Par exemple, nous avons conçu un détecteur avec la fonction « Tunable White » qui permet de faire varier l’intensité et la température de couleur de 3 000 K à 6 000 K et d’offrir ainsi plus de bien-être en reproduisant le cycle de la lumière naturelle.

www.beg-luxomat.com
Hall 12.1 Stand E03

•••
B.E.G.: Detection in every day life

Lumières –  B.E.G. celebrates its 45th anniversary this year. What’s its history?
Hedi Hidouri –  The company, founded in 1975 by Frederick Brück and based in Lindlar (40 km from Cologne), first manufactured emergency lighting units and then centralized power supplies. In 1986, the development of lighting control systems marked the expansion of the family business. Since then, B.E.G. has continued to manufacture connected systems for building automation. DALISYS, for example, makes it possible to obtain light only where and when it is needed, thus generating significant energy savings. Studies show that over 30 per cent of energy consumption are still wasted on lighting when rooms are not in use.

So, lighting control systems are B.E.G.’s DNA?
Yes, and especially in the industrial and shop sectors (90 per cent), and a little in residential (10 per cent). The intelligence of the systems is particularly useful in logistics centres. B.E.G. has developed a motion detector that can be installed up to 16 m high and is programmed to provide the desired amount of light at the desired location using an external telescope. We ensure that our sensors offer a high quality of detection that can accurately measure the amount of natural light in order to bring the necessary artificial lighting to achieve the determined level of illumination.

What are the future trends?
Our industry needs to think about using open protocols such as Bluetooth and Wi-Fi to communicate with other systems. Compliance with standards and with European regulations opens the doors to many developments, as does the use of BIM files, which all architects use today. Finally, while we have talked about energy savings, we must not forget that our automated systems also bring comfort to users. Whether we are at school, university or work, we spend a lot of time indoors and it is therefore essential to be able to benefit from a light that adapts to our biological rhythm and helps us to concentrate. For example, we have designed a sensor with the ‘Tunable White’ function that allows you to dim the intensity and to regulate the colour temperature from 3000 K to 6000 K and thus offer greater well-being by reproducing a natural light cycle.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.