En pratique – Électricien3e n°40

INSTALLEZ UNE VENTILATION DOUBLE FLUX

La RT 2012 impose aux constructions neuves un niveau d’isolation permettant une réduction significative de la consommation d’énergie. Cependant, plus les bâtiments sont isolés moins la qualité de l’air est bonne. Pour assurer une qualité d’air suffisante, il est devenu indispensable d’installer une ventilation mécanique centralisée. Le système double flux permet d’allier qualité de l’air et diminution de la facture énergétique.

Sur le même sujet

La VMC double flux ne se contente pas de renouveler l’air respiré mais le réchauffe. L’échangeur thermique fait se croiser le tuyau d’air neuf extérieur et le tuyau d’air vicié chaud, assurant ainsi la récupération de 90 % des déperditions calorifiques dues au renouvellement d’air, soit une économie de chauffage d’environ 20 % par rapport à une VMC simple flux classique.

Malgré un coût de revient supérieur et un entretien nécessaire deux fois par an, les avantages d’une VMC double flux sont évidents, surtout en neuf quand l’installation est prévue dès le départ (économies d’énergie par récupération de calories, confort par préchauffage ou rafraîchissement de l’air entrant, isolation phonique, filtration de l’air entrant, pas de sensation de courant d’air froid).

LE MATĖRIEL NĖCESSAIRE POUR INSTALLER LA VMC
– Un caisson d’extraction d’air vicié ;
– un caisson de prise d’air neuf ;
– un caisson de répartition ;
– un échangeur thermique ;
– un commutateur petite et grande vitesse ;
– une bouche d’extraction diamètre 125 mm pour la cuisine ;
– plusieurs bouches diamètre 80 mm (une par pièce) ;
– des conduits souples ou rigides selon les marques ;
– 2 chapeaux de toiture pour l’évacuation et l’aspiration.

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT
L’air vicié chaud est aspiré dans les pièces de service (cuisine, salle de bains, WC) par le caisson d’extraction et dirigé à l’échangeur thermique.
L’air frais extérieur est aspiré par le caisson de prise d’air neuf puis dirigé également dans l’échangeur thermique pour récupérer les calories. L’air neuf est ainsi filtré et envoyé dans les pièces à vivre au travers du caisson de répartition.
L’idéal est de disposer d’un comble perdu pour disposer tout le système. Bien entendu, un cellier ou un garage peuvent également être utilisés.
Ne pas oublier de suspendre ou poser sur moquette les moteurs pour éviter que les vibrations ne soient ressenties dans la maison.
Le fonctionnement de la VMC double flux est optimal portes fermées, ce qui nécessite de laisser un espace de 1,5 cm sous chaque porte pour ne pas créer de dépression

LES ÉTAPES
1. Repérer l’emplacement souhaité pour les bouches d’extraction et de soufflage
Seule la cuisine est équipée d’une extraction diamètre 125 quand toutes les autres pièces sont en diamètre 80. Dans chaque pièce à vivre (séjour, chambres…), les gaines d’air neuf sont raccordées à des bouches de soufflage réglables. Celles-ci peuvent se poser au plafond comme au mur.
L’extraction de l’air vicié s’effectue dans les pièces techniques (cuisine, cellier, buanderie, WC…). Dans les sanitaires, a été prévu une bouche auto réglable  facile à entretenir grâce à sa coque amovible.
2. Fixer le caisson de distribution et la centrale double flux
Les caissons échangeur et de ventilation offrent différentes possibilités de montage. On peut les placer en série horizontalement ou verticalement, dans un faux plafond ou dans les combles. Certains fabricants, comme Aldes, proposent également de les assembler en un seul bloc dans un local technique. Dans ce cas, le volume doit être chauffé car l’échangeur a besoin de fonctionner dans une ambiance tempérée.
Les réseaux d’insufflation et d’extraction débouchent dans le local, où ils sont raccordés à l’échangeur par des conduits souples. Les conduits d’arrivée d’air neuf et de rejet partent des combles. Dans ce volume non chauffé, il est indispensable de les isoler pour prévenir les risques de condensation et favoriser le confort d’été, en empêchant les transferts thermiques.
3. Fixer les bouches d’extraction
Faire attention à ce que les gaines ne forment pas de coudes où la condensation pourrait s’accumuler.
4. Raccorder les conduits
Prévoyez 20 cm de plus que la longueur cal- culée pour ne pas avoir de coudes trop marqués qui pourraient ralentir l’air.
Posez les moquettes sur de la moquette pour éviter les vibrations.
5. Raccorder la centrale et le caisson de distribution
Le commutateur petite et grande vitesse est généralement posé dans la cuisine. Certains fabricants ont pourvu leurs commutateurs de voyants signalant un encrassement des filtres ou un éventuel défaut de fonctionnement.
6. Installer les chapeaux de toit
Les entrées et sorties d’air doivent être dis- tantes de quelques mètres pour un fonctionnement optimal. Bien entendu, les chapeaux de toit peuvent être remplacés par des grilles percées en façade.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte