Chantier – Électricien3e n°44

préparation du passage du câble

Faire toucher du doigt la domotique

Construction d’une maison témoin

Deux consultants, TelectSARL a Paris pour la région Ile-de-France-Centre et SirpeaSARL basés sur La Rochelle pour la région Ouest, se sont associés pour répondre aux besoins croissants de domotique. Ils s’occupent de la partie conception, suivi de chantier, programmation, formation des clients dans le domaine domotique, réseau, audiovisuel, sécurité, vidéosurveillance, et ils travaillent en collaboration avec les électriciens, chauffagistes, architectes et autres corps de métier pour la partie réalisation.

Sur le même sujet

Devant la difficulté à convaincre les acheteurs potentiels à automatiser leur maison, ils ont décidé de construire une maison témoin dernier cri. « Les clients ont besoin de visualiser les avantages concrets des technologies domotiques et audio-vidéo intégrés, explique Jérôme Massiaux de Sirpea. De plus, il faut souvent les rassurer sur la simplicité d’utilisation et l’esthétique des solutions techniques proposées. « Leur faire toucher et essayer ces technologies agit activement en ce sens », poursuit-il. Pour une maison de 80 m2, il faut compter un billet d’entrée de 5 000 € environ pour une solution relativement simple. En général, la solution est plus proche de 10 000 à 15 000 €.

Exemple pour la maison témoin de 150 m2 : Lot audio et vidéo multiroom, sécurité-alarme, vidéosurveillance et domotique : 70 000 €. De son côté, le lot domotique vaut 25 000 € environ pour 150 m2.

Les principales fonctionnalités :

• Bâtiment basse consommation (label BBC).

• Gestion intelligente des volets, du chauffage et des éclairages avec prise en compte des températures et luminosité intérieures et extérieures, mais aussi de la présence des habitants dans les différentes pièces grâce à de nombreux capteurs.

• Système de sécurité totalement intégré au système domotique avec détection d’intrusion, de fuite d’eau ou d’incendie, reporting par téléphone et SMS et réaction des équipements domotiques (coupure d’eau, par exemple).

• Vidéosurveillance avec enregistrement, caméras mobiles (PTZ), visualisation et consultation des enregistrements en local ou à distance sur télécommandes, smartphones et tablettes connectés à Internet.

•La caméra intérieure est automatiquement désactivée pendant la présence des habitants et se réactive automatiquement à la mise en service de l’alarme.

• Système audiovisuel multiroom dans le salon, la cuisine, la chambre, la salle de bains, le dressing et la terrasse.

• Haut-parleurs home cinéma totalement invisibles.

• Jukebox audio/vidéo/photo pour centraliser tous les contenus multimédia (aussi accessibles à distance).

• Équipements électroniques déportés dans un local dédié pour une intégration totalement transparente.

• Commande via des écrans LCD tactiles basse consommation répartis dans les différentes pièces, des télécommandes tactiles RTI, des smartphones et des tablettes qui permettent aussi un accès à distance.

1) Préparation du passage de câble

À 5 sur le chantier, on n’est pas de trop !

Câblage électrique, réseau, multimédia, alarme… des journées entières à tirer les gaines.

2) Le tableau électrique

chant2-E44L’emplacement du futur tableau électrique. Le nombre de gaines plus important que la moyenne est dû au câblage individualisé des volets roulants et éclairages alimentés directement

au tableau. Heureusement que tous les câbles sont repérés !

3) La baie de brassage

chant3-E44Les câbles Courant faible arrivent à l’emplacement de la baie de brassage. 38 câbles réseau CAT7 S/STP, 9 câbles coaxiaux pour l’antenne (nous avons préféré doubler la VDI par du câble coaxial plus fiable à notre goût), 11 câbles HP vers les 4 zones audio, fibre optique

et HDMI vers les téléviseurs, etc.

4) Préparation des enceintes invisibles

chant4-E44Montage du coffrage des enceintes invisibles.

5) Intégration des enceintes

chant5-E44Installation des enceintes invisibles.

Une fois le plafond enduit et peint, les enceintes d’effets seront totalement invisibles.

6) Le réseau KNX est en place

chant6-E44Doublage intérieur des murs et construction des cloisons.

On remarque quelques câbles du bus domotiques EIB/KNX.

7) Réalisation du coffrage

chant7-E44Intégration complète de l’écran plasma et des haut-parleurs du système home cinéma. Pour une meilleure évolutivité, nous avons complété les câbles antenne, optique SPDIF et HDMI par 4 prises RJ45 avec câble CAT7 S/STP. En effet les câbles RJ45 permettent de faire passer toutes sortes de signaux via des adaptateurs si nécessaire (réseau, antenne, téléphone mais aussi HDMI, son, RS232, infrarouge, éclairage d’ambiance LED RVB, etc.

8) Enduit du mur audiovisuel

chant8-E44Le mur du home-cinéma est maintenant plâtré.

Prochaine étape : intégration des enceintes.

9) Câblage du tableau électrique

chant9-E44Nous trouvons sur la première ligne l’alimentation KNX ainsi que sa batterie de secours et le module horloge. Sur la deuxième ligne, les relais pour les volets, éclairages, prises commandées, chauffages d’appoint, etc. et sur la troisième, les variateurs de lumière. Sur les lignes suivantes, les disjoncteurs qui alimentent certains circuits en direct ou via les modules KNX.

10) Premiers test« in vivo » du système KNX

chant10-E44Test du câblage KNX.

Programmation provisoire et test des écrans et modules.

Voici la liste des produits KNX utilisés :

Alimentation secourue avec batterie : ABB ; Module d’entrées analogiques pour température et ensoleillement extérieurs + capteurs : Siemens ; Module horloge temps réel radio-pilotée : Theben ; Servomoteurs pour les valves du chauffage au sol : Merten et Theben ; Ecrans tactiles basse consommation avec thermostat intégrés: Zennio Z38i ; Actionneurs type relais pour éclairage, chauffage, volets, etc. : Zennio Classic, Hybrid et Max6 ;

Actionneurs type variateurs de lumière : Zennio Luzen One ; Capteurs de présence et luminosité: Zennio Quad + détecteurs ; Détecteurs de mouvements avec régulation de l’éclairage : EibMarkt ; Mesure de la consommation énergétique : Zennio KES ; Adaptateur RS232 : Zennio ZKX Advance ; Interface Routeur KNX IP : Eibmarkt ; Passerelle avec le système de télécommandes tactiles et interfaces smartphone / tablettes RTI : Commtech.

1 commentaire

  1. Le Souder - 22 juillet 2013 à 14 h 35 min

    Bonjour madame,
    il nous est totalement interdit de donner notre avis sur ce type de prestations. Une chose est certaine : les solutions logicielles fournit par les prestataires sont très performantes et permettent une immersion réelle dans son projet.
    Pour votre demande, ce n’est que par le bouche à oreille et en interrogeant des personnes qui ont déjà fait construire avec ce promoteur que vous pourrez juger.
    Demandez-lui de vous fournir l’adresses de maisons qu’il a réalisées depuis 5 ans et allez interroger les propriétaires. S’il est fiable, il ne posera aucun souci. S’il n’est pas certain de la qualité de sa prestations, regardez ailleurs.
    Electricien3e

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte