Technologie thermique : une nouvelle technologie de pointe dans la vidéosurveillance

Toutes les caméras réseaux souffrent d’une limite physique de base : elles ont besoin de lumière pour fonctionner. Du moins jusqu’à maintenant…

Sur le même sujet

Bien sûr, certaines caméras en réseau disposent de fonctionnalités jour et nuit qui leur permettent de travailler dans des conditions de très faible luminosité, jusqu’à des fractions de lux. Et, bien entendu, si on ne dispose pas de lumière naturelle, on peut la remplacer par un éclairage électrique, qu’il soit visible pour l’œil humain ou qu’il se situe dans l’infrarouge. Mais, dans certains cas, ces solutions présentent de sérieux inconvénients : elles peuvent être coûteuses et inefficaces, et l’éclairage peut créer des zones d’ombre dans lesquelles un intrus peut se cacher par exemple.

La caméra thermique réseau est un complément idéal pour tout système de surveillance professionnel sur IP. Elle peut être raccordée et intégrée à un équipement existant, rendant alors possible la sécurisation d’une zone ou d’un périmètre complètement dans le noir.

La technologie thermique se démocratise
Les images, telles qu’elles sont perçues par l’œil humain, sont décrites par la lumière réfléchie par les différents objets. L’absence de lumière entraîne une absence de réflexion, l’œil est donc “aveugle” dans ces circonstances. À l’opposé, les images thermiques ne sont pas dépendantes de la lumière visible. Les images sont créées dans le spectre infrarouge. Ceci fonctionne parfaitement bien, même dans le noir total, du fait que le niveau de lumière ambiante ne compte pas. En effet tous les objets – qu’ils soient ou non vivants – émettent une certaine quantité de rayons infrarouges qui dépend de leur température. Les humains ne peuvent pas les voir, mais peuvent les sentir ; par exemple quand on s’approche d’un feu de camp ou lorsqu’on pénètre dans un sauna. Plus la scène présente de contraste de température, plus les images thermiques seront claires. L’imagerie thermique n’est en rien nouvelle. Mais, jusqu’à présent, les coûts étaient habituellement prohibitifs, ce qui rendait les applications pratiques extrêmement rares en dehors du domaine militaire. Ceci a commencé à changer quand de nouveaux capteurs, de nouveaux matériaux, ainsi que d’autres améliorations, ont permis une production en grand volume et ont rendu les prix plus raisonnables. On trouve désormais des caméras thermiques dans divers secteurs industriels; comme l’aéronautique, l’industrie navale, la surveillance et la sécurité. Cette technologie est également utilisée par les services publics, comme la lutte contre les incendies et la protection de périmètres.  Dernièrement, elle est même apparue dans des produits de grande consommation, bien qu’elle soit souvent réservée à des produits coûteux, comme les voitures de luxe.

 

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte