La ville de Pantin dévoile son bâtiment géré par l’autoconsommation

Lors de la seconde conférence environnementale, François Hollande avait mis un frein aux subventions accordées à l’électricité solaire. Le syndicat des professionnels de l’énergie solaire Enerplan avait alors estimé qu’il était nécessaire que la filière de l’électricité sorte de ce schéma tarifaire en proposant l’autoconsommation dès 2014. Un développement de l’autoconsommation qui nécessite l’établissement d’un futur cadre réglementaire pour valoriser le surplus de production ainsi qu’un système d’incitation fiscale cohérent comprenant le crédit d’impôt du développement durable en 2014 pour toutes les installations liées à l’autoconsommation. Dans ce cadre la ville de Pantin est précurseur en la matière puisqu’elle a développé un projet de bâtiment géré énergétiquement par l’autoconsommation.

Sur le même sujet


Installation d’un premier bâtiment tertiaire en autoconsommation à Pantin


Ceux qui ont conçu ce bâtiment le désigne comme le premier bâtiment tertiaire français destiné à l’énergie positive et l’autoconsommation. Ce bâtiment, surnommé « bonne énergie », mêle beauté architecturale, réalisation environnementale, et confort : « malgré sa singularité, le bâtiment ne se veut pas démonstrateur. Nous avons souhaité proposer une nouvelle génération d’immeubles qui soit à la fois une réalisation environnementale intégrée à la ville, confortable pour les utilisateurs, d’une grande qualité architecturale. Et aussi d’un prix qui ne soit pas plus élevé que la moyenne constatée sur ce type de prestations », explique Olivier Roux, directeur général adjoint de PRD Office. Pour atteindre cette autoconsommation, quatre principes simples  : -la qualité de l’enveloppe du bâtiment pour respecter le caractère passif et bioclimatique
-la qualité des équipements techniques
-la dimension de la centrale photovoltaïque
-la consommation prévisionnelle des occupants

 Récemment, Axun, société experte en onduleurs photovoltaïques, a créé le site autoconsommer.com dont l’utilité est de guider les installateurs dans la filière photovoltaïque en anticipant les arnaques et les dérives. En 2014 l’électricité solaire produite au sein de la maison ne pourra pas coûter plus cher que l’électricité fournie par EDF : une nouvelle donne qui devrait accélérer le développement de l’autoconsommation solaire.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte