Transition énergétique : vers une coopération franco-allemande ?

L'ADEME va financer douze projets innovants.

Symbole phare du couple franco-allemand, la transition énergétique est au coeur des préoccupations de l’Union Européenne. En signant un partenariat avec son homologue allemand la Dena le 17 juin dernier, l’ADEME continue de s’inscrire dans une logique de coopération entre les deux grands pays européens.

Sur le même sujet

Centré autour des questions liées à la transition énergétique, l’accord signé entre l’Agence de développement et de maîtrise de l’énergie française (Ademe) et son homologue allemand, la Dena, poursuit les objectifs franco-allemand en matière de transition énergétique. Alors que la grande loi sur la transition énergétique préparée par le gouvernement français devrait être votée et ratifiée d’ici l’année prochaine, une coopération avec l’Allemagne, pays en pointe de la transition énergétique, apparaît profondément positive.

Destinée à promouvoir des projets communs entre des entreprises venues des deux pays, la coopération concernera plusieurs domaines d’activité, ainsi de l’efficacité énergétique, des nouvelles énergies (solaires, éoliennes, hydrauliques…), des réseaux intelligents… En mobilisant efficacement les PME et ETI installées des deux côtés du Rhin, les deux gouvernements espèrent créer des synergies positives et provoquer de nouvelles innovations.

Plusieurs projets sont d’ores et déjà pilotés en commun entre les deux pays. Autour du projet Crome, des entreprises françaises et allemands développent conjointement des charges de batterie pour voitures électriques. En outre, à la centrale par géothermie profonde alsacienne de Soultz-Sous-Forêts, les recherches scientifiques sont réalisées par des ingénieurs venus des deux pays.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte