Deux ministres britanniques unis contre les énergies renouvelables

Liz Truss en interview à la BBC.

Le gouvernement britannique de David Cameron a nominé, ce 15 juillet, les deux nouveaux ministres, Liz Truss et Matthew Hancock, respectivement à l’environnement et à l’énergie. Ces deux ministres ont la particularité d’être réticents aux énergies renouvelables.

Sur le même sujet

Le gouvernement conservateur britannique a envoyé un signal fort contre les énergies renouvelables. Depuis ce mardi 15 juillet, les deux ministres nommés à l’environnement et à l’énergie sont septiques à ce sujet. Matthew Hancock, nommé ministre de l’énergie, a écrit en 2012 un courrier destiné à David Cameron pour réclamer une baisse des soutiens aux parcs éoliens terrestres. Il s’est également opposé à l’installation de nouvelles éoliennes dans sa circonscription déclarant : «Les impacts, visuels notamment, des éoliennes sont totalement inacceptables dans ce coin rural et charmant».

Les énergies renouvelables «extrêmement coûteuses et dommageables à l’économie»

De son côté, la nouvelle ministre de l’environnement, Liz Truss, a déclaré à la BBC que les énergies renouvelables étaient «extrêmement coûteuses et dommageables à l’économie»L’ancienne salariée de Shell récupère le dossier de l’exploration du gaz de schiste et s’est déjà exprimée sur le sujet : «Nous devons nous assurer que le gaz de schiste soit exploité dans ce pays, ce qui bénéficiera aux communautés locales». Liz Truss semble montrer une prise de position néfaste pour l’environnement, comme en témoigne son soutien aux campagnes d’abattage massif des blaireaux – une étude publiée le 2 juillet par la revue Nature relève que ces campagnes s’avèrent inefficaces contre la propagation de la tuberculose bovine -. Reste à connaitre la position de ces deux ministres sur le changement climatique.

1 commentaire

  1. bouzaiane Mohamed - 27 novembre 2015 à 10 h 05 min

    Il semble que le titre ne correspond pas exactement au contenu du texte. En effet, des efforts concernant l’esthétique des collecteurs (solaires et éoliennes) des énergies renouvelables restent à développer. Les concepteurs peuvent collecter des informations et collaborer avec des artistes, architectes, paysagistes, urbanistes, musiciens et autres pour faire de ces équipements des objets acceptables par leurs environnement naturel, humain et urbain.
    Quelques touches de couleur ou d’animation visuelle dynamique peuvent changer la perception des éoliennes et des capteurs solaires.Une expérience a été faite par un étudiant architecte en 1979 à Tunis, a montré (après confection et mesures de 13 capteurs à air) que les capteurs solaires peuvent être présentés sous forme de tableaux d’artistes. Ces derniers accusent une légère diminution du rendement des collecteurs en fonction de la palette et des proportions des couleurs. La science est mieux accueillie lorsqu’elle est accompagnée d’une conscience humaine sensible au bonheur et au malheur de l’autre.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte