Des Télécoms à l’Energie : des savoir-faire complémentaires

L’évolution actuelle va bien au-delà d’une simple « diversification » des métiers des télécoms vers le métier de l’efficacité énergétique. Il s’agit d’une transformation du modèle d’activité beaucoup plus large qui ira de l’internet des objets au big data, de l’énergie aux télécoms, de la prestation de service de conseils au pilotage énergétique.

Sur le même sujet

Avec le rachat d’Effinéo au début 2014 et le lancement de son offre Qinergy en juin 2014, Budget Telecom ambitionne de devenir un acteur clé des Services d’Efficacité Energétique. Nous sommes pour cela partis d’un constat simple : le marché de l’énergie (et de l’électricité plus particulièrement) est au croisement des préoccupations environnementales, géo-stratégiques et économiques. C’est sans doute, après l’eau, un des besoins les plus vitaux.

Et pourtant, c’est un bien dont les modalités de facturation et de consommation sont des plus archaïques : on le consomme sans le mesurer, sans le voir, et sa facturation est une forme de « fatalité » que nous recevons sans la maîtriser. Accepterions-nous que notre opérateur téléphonique « estime » deux fois sur trois notre facture sur la base des appels que nous aurions pu faire ? Pourrions-nous conduire une voiture avec un compteur qui afficherait la vitesse avec un décalage de 6 heures ? Serions-nous incités à économiser l’essence si nous ne savions pas, de manière simple et sans délais, quand nous consommons trop ? Bien évidemment, non ! Et c’est pourtant ce qui se passe avec les énergies en réseau : électricité et gaz.

Or, les technologies modernes permettent maintenant, par l’alliance des télécommunications et des traitements de données de remédier à cette situation. C’est le sens de notre positionnement : permettre aux consommateurs de voir, comprendre et enfin maîtriser leur consommation : donner le meilleur des technologies du XXIème siècle au service de ces formidables inventions énergétiques du XIXème siècle.

Mais la révolution est aussi celle du modèle d’affaires et de la relation au client. Nous avons voulu que nos clients soient vraiment des clients et qu’ils paient pour le service qu’on leur fournit. Il y a bien évidemment des raisons économiques à cela : il faut bien que nous couvrions nos dépenses et rentabilisions nos investissements. Mais il y a aussi une raison plus philosophique : pour que les clients soient des acteurs, ils doivent être impliqués et marquer leur adhésion par une contribution, que nous cherchons bien évidemment à rendre la plus modique possible. Même si nous pouvions faire une offre gratuite, nous chercherions d’une manière ou d’une autre à impliquer les clients. On parle souvent du consom’acteur en lieu et place du consommateur. Le client Qinergy et le client de Budget Telecom est évidemment, et depuis longtemps chez Budget Telecom, un consom’acteur, c’est-à-dire quelqu’un qui ne subit pas sa consommation mais agit à travers sa consommation.

Le point qui nous paraît fondamental et très nouveau dans l’énergie est que, au-delà de reprendre la maîtrise de sa propre consommation, chaque utilisateur peut désormais devenir un acteur collectif. Qinergy, c’est aussi une communauté qui décide d’agir ensemble pour réduire l’impact énergétique,  partager les expériences ou assister les gens qui sont moins bien informés.

Parce que les tableaux de bord sont en temps réel et accessibles à tout moment depuis un ordinateur, un smartphone ou une tablette, Qinergy apporte toutes les clés pour devenir le pilote de sa consommation électrique.

 

 

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte