Nouveau partenariat pour l’efficacité énergétique industrielle

(c) EDF

Si l’efficacité énergétique est aujourd’hui un des nouveaux enjeux de la transition énergétique consacrés dans le projet de loi de Ségolène Royal, elle est aussi un marché en pleine expansion sur lequel de nombreuses entreprises développent savoir-faire et compétences en matière de conception, d’installation et de gestion clef en main d’équipements énergétiques complexes. Autant de nouveaux métiers en accord avec les perspectives d’évolution de notre système énergétique et qui offrent désormais le prétexte à de nouveaux partenariats dans le secteur industriel. 

Sur le même sujet

Dans ce cadre, le groupe Danone, leader mondial du secteur alimentaire, et EDF Fenice ont conclu fin octobre un nouveau partenariat global pour l’efficacité énergétique et la protection environnementale dans le secteur industriel. Cette accord international a pour objectif d’optimiser la performance énergétique et environnementale de l’ensemble des sites industriels du pôle Produits Laitiers Frais de Danone.

Selon cet accord, EDF Fenice, filiale du groupe énergétique français spécialisée dans les services énergétiques, aura pour mission de proposer aux différentes unités de production du groupe Danone, des services adaptés en matière de conception, de construction et de gestion de nouveaux équipements et installations. Un champ de compétences et d’interventions des plus ouverts qui comprendra aussi bien l’installation de transformateurs, de chaudières ou de compresseurs plus performants et moins énergivores, que la conception de nouvelles centrales de cogénération.

L’énergéticien prendra également en charge les équipements existants, via des contrats de rachat et d’externalisation du service et gérera la fourniture de services environnementaux regroupant les analyses de laboratoire, les installations de traitement des eaux usées, et la gestion des déchets industriels.

L’ensemble de ces interventions permettra aux sites de production concernés de réduire leur empreinte environnementale, tout en améliorant leur productivité. EDF Fenice sera propriétaire des installations énergétiques qu’il aura fourni, permettant à Danone de concentrer ses propres ressources sur son cœur de métier. En effet, en finançant lui même les moyens de production décentralisés et de distribution d’énergie, EDF concrétisera la nouvelle politique de réduction des coûts d’approvisionnement souhaitée par le groupe agroalimentaire français, lui évitant ainsi de trop lourd investissements structurels.

Comme l’ont alors souligné dans une déclaration commune  Nicolas Katcharov, directeur d’EDF Fenice et Freddy Biedermann, Global Category Director CAPEX de Danone : “s’agissant d’un contrat-cadre global et multi-site, la valeur ajoutée issue des économies d’échelles fera de ce partenariat une référence en matière d’efficacité énergétique et environnementale dans l’industrie de demain”.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte