Allemagne: après le nucléaire, le charbon

Source: epochtimes.fr

L’Allemagne envisage un nouveau pas de géant en termes de transition énergétique, en évaluant la possibilité de fermer ses centrales à charbon, pour réduire drastiquement ses émissions carbones.

Sur le même sujet

En 2011, suite à la catastrophe de Fukushima, l’Allemagne a pris la décision de fermer son parc nucléaire en l’espace d’une décennie ; Die Energiewende (la transition énergétique) allemande étant ainsi une (r)évolution rapide du nucléaire vers les énergies renouvelables, solaire et éolienne en premier lieu.

Or Berlin envisage déjà une seconde étape, à savoir la fermeture de toutes ses centrales à charbon, afin de réduire de 22 millions de tonnes les émissions carbones d’ici à 2020 ; ce qui impliquerait, d’après Reuters, l’abandon de 8 gigawatts d’énergie issue du charbon.

Cette décision est rendue nécessaire par le fait que l’Allemagne louperait son objectif de réduction de ses émissions carbones (- 40% entre 1990 et 2020) si elle ne renforçait pas sa politique de transition énergétique, pourtant déjà impressionnante par ses résultats : les énergies renouvelables ont dépassé le charbon pour ce qui concerne la production d’électricité, jusqu’à constituer 27,7% de la production nationale totale sur les neuf premiers mois de 2014.

Le rythme auquel les centrales nucléaires sont fermées reste cependant problématique, car cela entraîne une augmentation de charbon, en compensation : de 24,5% du total de la production énergétique en 2011 à 25,5% en 2013.

En effet, les énergies renouvelables ayant une production aléatoire, dépendante du vent et du soleil, elles ne peuvent être ainsi considérées comme une source d’énergie de remplacement fiable. Raison pour laquelle la transition énergétique allemande est sérieusement critiquée, à commencer par le vice-chancelier Sigmar Gabriel qui s’est clairement démarqué de la ligne officielle, affirmant que « nous ne pouvons sortir simultanément du nucléaire et du charbon ».

 

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte