L’éclat de la nuit à la médiathèque de Créteil

©Chabanne & Partenaires. Photo Guillaume Guerin La médiathèque Nelson Mandela à Créteil, conçue par Chabanne & Partenaires, est située dans la partie haute de la place de l’Abbaye, dans le quartier du Mont-Mesly. Les solutions lumière extérieure et intérieure ont été fournies principalement (à 90 %) par Trilux.

Inaugurée le 24 juin dernier, la médiathèque Nelson Mandela ouvre une nouvelle page dans le paysage urbain de la ville de Créteil. Un bâtiment cubique et transparent, compact et horizontal, se laissant traverser
par la lumière le jour et sublimer par elle la nuit, selon les souhaits de Philippe Gaudu, l’architecte du projet.

Sur le même sujet

© Chabanne & Partenaires. Photo Guillaume Guerin Les espaces publics et les bureaux sont éclairés grâce à plus de 300 encastrés Ector, équipés de tubes fluorescents T5.

© Chabanne & Partenaires. Photo Guillaume Guerin
Les espaces publics et les bureaux
sont éclairés grâce à plus de 300 encastrés Ector, équipés de tubes fluorescents T5.

La construction de la médiathèque Nelson Mandela est une des composantes d’un plus vaste projet : celui de la réhabilitation du Mont-Mesly. Les immeubles de la place de l’Abbaye ont été rénovés, le marché réaménagé et le collège Laplace reconstruit.

Cube de lumière posé au milieu de la place de l’Abbaye à Créteil, la toute nouvelle médiathèque a ouvert ses portes au public au printemps dernier après trois années de travaux. Sur plus de 5 200 m², cette médiathèque tout en fibres et en transparence, conçue par le cabinet d’architectes Chabanne & Partenaires, propose une multiplicité de prestations et permet d’envisager une grande diversité d’usages par tous les publics:

  • 250 places assises ;
  • lecture de la presse : 250 titres ;
  • utilisation des postes informatiques : 85 ordinateurs et 2 ateliers multimédia ;
  • participation aux activités culturelles et animations avec un auditorium de 120 places, deux salles d’animations et une cafétéria ;
  • 150 000 documents, dont 20 000 CD et 10 000 DVD disponibles à l’emprunt Organisée autour de cinq pôles, la médiathèque Nelson Mandela offre des ambiances feutrées, optimisées et adoucies par une mise en lumière bien spécifique définie par le cabinet d’architectes Chabanne et Lionel Devaux, qui s’est chargé du suivi du projet. Le confort a également été pensé pour le bien-être de ses occupants : haut niveau de lumière naturelle avec gestion des éblouissements et de l’acoustique. Un projet piloté par la direction des services techniques de la communauté d’agglomération, en étroite collaboration avec les installateurs.

Éclairage extérieur

À l’extérieur, le cube est coloré et strié de couleurs. Un bâtiment qui affirme d’ailleurs des performances environnementales satisfaisantes, grâce à son enveloppe thermique améliorée, une double peau technique et un asservissement de la ventilation à l’occupation. Les matériaux intérieurs choisis font également preuve d’un impact environnemental limité. De plus, le bâtiment est pourvu d’une toiture végétalisée participant à la rétention des eaux pluviales et à l’isolation.

Imposé par Spie Batignolles, le cahier des charges du bâtiment prévoyait des niveaux d’éclairement par zones, nécessitant un travail conjoint resserré avec les installateurs. Concernant la mise en lumière de l’extérieur du bâtiment, la société Trilux a fourni les projecteurs Lumena600 de 250 W aux iodures métalliques, IP65, qui éclairent les abords du bâtiment.

Pour la façade et la proximité immédiate de la médiathèque, 70 encastrés de sol Altigo LED de 40 W, IP67, et de 1,20 m de long, diffusant une lumière d’un blanc chaud (3 000 K), ont été mis en œuvre. Par ailleurs, 48 projecteurs Lutera200 aux iodures métalliques d’une puissance de 70 W, IP65, ont été disposés le long de la façade, faisant ressortir et briller ce bâtiment au cœur du quartier du Mont-Mesly qui tend à prendre de la hauteur.

La place de l’Abbaye est aujourd’hui un lieu de vie et de promenade de jour comme de nuit, agrémenté de bancs, de jardins et d’espaces verts.

© Chabanne & Partenaires. Photo Guillaume Guerin. Des suspensions Tinos, équipées de tubes fluorescents T5, ornent l’escalier monumental de la médiathèque, diffusant la lumière à 360° à travers le polycarbonate clair des luminaires tubulaires.

© Chabanne & Partenaires. Photo Guillaume Guerin.
Des suspensions Tinos, équipées de tubes fluorescents T5, ornent l’escalier monumental de la médiathèque, diffusant la lumière à 360° à travers
le polycarbonate clair des luminaires tubulaires.

Éclairage intérieur

À l’intérieur, l’accent a été mis sur le confort visuel des visiteurs du lieu avec l’installation de plus de 300 encastrés Ector équipés de 3 tubes fluorescents T5 de 14W : 254 luminaires dans les espaces publics et 58 encastrés compatibles avec une gestion d’éclairage DALI avec détection de présence et de luminosité dans les bureaux.

L’escalier monumental est agrémenté, quant à lui, de luminaires Tinos suspendus dotés de tubes fluorescents T5 80 W, avec une température de couleur de 4 000 K que l’on retrouve dans l’ensemble du bâtiment, pour aider à la concentration de ses visiteurs et au confort visuel de ses employés.

Au total, la médiathèque Nelson Mandela est équipée à 90 % de luminaires Trilux. L’intérieur du bâtiment accueille aujourd’hui cinq espaces conviviaux : un kiosque en rez-de-jardin pour la presse et les actualités, un espace CinéRomans en rez-de-chaussée dédié à la création littéraire et cinématographique, une médiathèque des enfants pour les jeunes de 0 à 11 ans, une mezzanine des arts pour la musique ou encore la littérature et un pôle documentaire consacré aux sciences sociales, à la formation, à l’emploi, aux sciences et aux loisirs.

Le lieu est aujourd’hui opérationnel et s’adapte à la vie de ses occupants et des riverains. L’enveloppe de verre ornée d’arabesques, rappelant les branches d’un arbre, filtre la lumière, les regards, préserve l’intimité des espaces, tout en laissant imaginer la vie intérieure, et enrichit la vie du quartier.

© Chabanne & Partenaires. Photo Guillaume Guerin Des encastrés fluorescents Ector procurent des niveaux d’éclairement adaptés aux activités : 500 lux dans les espaces de lecture et comptoirs, 350 lux dans les bureaux et 200 lux dans les rayonnages.

© Chabanne & Partenaires. Photo Guillaume Guerin
Des encastrés fluorescents Ector procurent des niveaux d’éclairement adaptés aux activités : 500 lux dans les espaces de lecture et comptoirs, 350 lux dans les bureaux et 200 lux dans les rayonnages.

Maîtrise d’ouvrage : Communauté d’agglomération de la Plaine Centrale du Val-de-Marne

Maîtrise d’œuvre : Architectes mandataires : Chabanne & Partenaires

Bureau d’étude : VTB et associés

Solution éclairage : Trilux (90 %)

© Chabanne & Partenaires Photo Guillaume Guerin

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte