3 Questions à Teddy Caroni – Directeur marketing de la société B.tib

© DR

Spécialiste des automatismes et de la supervision, B.tib met au profit d’un réseau de partenaire intégrateurs ses compétences pour proposer des solutions ouvertes et plus performantes. La société se focalise aujourd’hui exclusivement sur la distribution de Niagara et apporte à ses partenaires des solutions architecturées autour d’un logiciel éprouvé, avec plusieurs centaines de systèmes réalisés en France.

Sur le même sujet

Pouvez-vous nous présenter la société B.tib ?

B.tib est le distributeur de Tridium, éditeur du logiciel Niagara, une solution multiprotocole pour les automatismes et la supervision. Nous travaillons avec un réseau d’intégrateurs, qui interviennent sur des projets de GTB et de monitoring énergétique. En plus de distribuer le logiciel Niagara, nous développons des applications, qui permettent aux intégrateurs de disposer d’outils de programmation avancée ou de fonctionnalités supplémentaires. Notre objectif est de fournir à nos partenaires les solutions pour programmer plus rapidement tout en apportant un service plus poussé à leurs clients.

 

Quelles étaient vos nouveautés pour l’année 2014 ?

Notre réseau d’intégrateurs s’est agrandi, pour passer de 50 partenaires fin 2013 à plus de 80 en 2014. Cette année, Niagara a connu une croissance d’environ 35 %, et la technologie prend de plus en plus d’ampleur. Elle s’adapte aussi bien aux petits bâtiments qu’à de gros édifices, ou permet de gérer des parcs multisites, toujours à des coûts très maîtrisés. Notre panel client se diversifie de plus en plus. Aujourd’hui, nous comptons des intégrateurs, bien sûr, mais Aussi des exploitants pour des solutions de type « supervision ». Il y a également de plus en plus de sociétés de services spécialisés qui utilisent Niagara pour extraire les données du « terrain » afin de les exploiter et délivrer leur valeur ajoutée.

 

Quelles sont vos perspectives pour l’année à venir ?

D’abord, nous faisons évoluer nos propres applications pour répondre toujours mieux aux demandes que nous remontent nos partenaires. Ainsi, des outils de programmation automatique vont sortir et permettront d’automatiser au maximum les tâches répétitives et à faible valeur ajoutée. Les intégrateurs pourront ainsi se focaliser sur des fonctions intelligentes et la réalisation de rapports demandée par leurs clients. Quant à lui, le logiciel Niagara va évoluer pour atteindre sa 4e version, en full HTML5, visualisable sur ordinateur, tablette, smartphone sans plug-in JAVA… Cette nouvelle version disposera d’un assistant de configuration pour créer simplement des vues graphiques, évitant aux intégrateurs d’avoir à écrire des lignes de codes en HTML5. L’objectif est d’offrir aux programmeurs GTB un ensemble de widgets et de bibliothèques graphiques directement utilisables afin de limiter le coût de la programmation. Des éléments de sécurité seront également ajoutés pour répondre aux exigences qu’implique la connectivité des systèmes. Pour 2015, nous espérons poursuivre notre croissance au rythme de 25 %, tout en suivant l’évolution du marché : la demande des utilisateurs s’oriente aujourd’hui vers davantage de services, pour mettre en place une exploitation dynamique et une meilleure gestion des consommations.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte