Le solaire fait son « show » et « froid » au siège de Viessmann, Faulquemont

© DR. L’arche solaire est constituée de capteurs installés à la fois en position verticale et horizontale. La pergola solaire ainsi créée permet également de réduire l’ensoleillement direct sur le bâti.

Les énergies renouvelables couvrent 99,5 % des besoins de chaud et froid du siège de Viessmann .

Sur le même sujet

« Pour cela, le froid solaire tient toute sa part puisqu’il a assuré en 2014 environ 15 % des besoins en climatisation du bâtiment. Opérationnel depuis janvier 2014, le bâtiment n’a été occupé qu’à partir de mai. Notre objectif est de réaliser, suivant les conditions météo, près de 30 % des besoins de froid avec le solaire», précise Éric Kuczer, responsable produits solaires et ballons pour Viessmann France.

En été, la chaleur de l’arche solaire (d’une surface d’environ 320 m2), constituée de capteurs solaires sous vide (Vitosol 200-T SP2), est utilisée à 100 % pour la production de froid. Si la production solaire est en excès, le surplus peut être envoyé sous forme de chaleur sur le process usine ou bien l’ECS.

« Pour la production de froid, c’est tout d’abord le système “free cooling” (avec un échangeur à plaques de 200 kW) qui, à l’aide de sondes verticales géothermiques, permet de rafraîchir le bâtiment. Si cela ne suffit pas au confort, la pompe à chaleur à absorption (puissance de froid de 30 kW) est mise en service avec, si besoin, en complément, la pompe à chaleur réversible », poursuit l’expert.

 

Le tableau ci-dessous présente les premiers résultats obtenus cette année :

SOLAIRE Année 2014 Estimation
kWh Parts Kwh Parts
Production solaire 150 000 170 000
Froid 18 000 12 % 38 000 22 %
Chaud 80 000 53 % 70 000 41 %
ECS 52 000 35 % 62 000 36 %
FROID kWh Parts Kwh Parts
Production Froid 133 000 165 400
Machine à absorption 18 000 14 % 46 000 28 %
Pompe à chaleur 45 000 34 % 64 400 39 %
Free cooling 70 000 53 % 55 000 33 %

 

L’énergie solaire récupérée représente le chauffage et la consommation de 34 pavillons RT 2012 de 100 m2. Pour une production solaire de 170 MWh, le froid solaire utilise un peu moins d’1/4 de l’énergie solaire recueillie et peut couvrir entre 20 et 30 % du besoin en froid des bâtiments (estimé à 165 MWh).

L’installation en quelques chiffres : l’arche solaire alimente trois ballons tampons de 5 000 litres respectivement pour les besoins ECS, chauffage et froid. Un système complet de régulation optimise la répartition entre les différents besoins, mais toutes les calories « solaires » sont utilisées.

La pompe à chaleur à absorption est une pompe EAW de 30 kW de puissance froid. 28 sondes géothermiques sont connectées à la pompe à chaleur réversible KWT Viessmann (puissances chaud de 180 kW et froid de 150 kW).

Voir aussi :

L’énergie solaire pour rafraîchir ou climatiser 

Climatisation solaire – Airbus Bâtiment M24, Toulouse

1 commentaire

  1. Dawil - 6 mars 2015 à 1 h 17 min

    Nathalie – thank you for your kind comment on my tntusahdoh post. I don’t get to look at all of my favorite blogs daily, either. You certainly have nothing to apologize for with pictures like these and the last couple of days. Really good work. Today’s pictures remind me of a boulangerie and cafe called Pain Quotidien at the Kyoto railway station.I’d love to meet you, Jilly and the other bloggers in the south of France. We’ve been to Provence twice but it’s been a few years. It’s not on our immediate travel schedule but we’ll work it in somewhere. We’re taking a winter warm-up in Chile and Argentina in February and tentatively plan to go to Ireland in August. France is always a high contender for us, though.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte