Deux éoliennes tournoient au deuxième étage de la Tour Eiffel

© DR

Depuis ce jeudi, deux éoliennes tournoient au deuxième étage du monument le plus visité (7 millions de visiteurs en 2014).

Sur le même sujet

Une production de 10 000 kWh

Installées à 127 mètres au dessus du sol pour une prise de vent optimale, les deux éoliennes de sept mètres de haut et trois mètres d’envergure sont capables d’alimenter la boutique du premier étage. Elles produisent 10 000 kWh pour une consommation annuelle de la tour de 6,7 GWh, soit celle d’une ville d’environ 3 000 habitants. Signées Urban Green Energy, la compagnie New Yorkaise spécialisée dans les énergies renouvelables, elles visent à se fondre dans la structure avec leur couleur entre gris et taupe.

La SETE voit vert

La Société d’Exploitation de la Tour Eiffel (SETE) cherche à réduire l’empreinte écologique de la Dame de Fer et à respecter le plan climat de Paris. L’objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre du territoire parisien de 75 % en 2050 par rapport à 2004. De ce fait, la position des vitrages a été revue avec une protection contre les nuisances solaires permettant de réduire de plus de 25% les apports thermiques en période d’été et donc de diminuer la facture énergétique liée à la climatisation. La toiture du pavillon ferré a également été recouvert de panneaux solaires sur 10 m2 et d’un système de récupération des eaux pluviales pour alimenter les sanitaires. Enfin, la Tour Eiffel, alimentée depuis le début de l’année en énergie 100 % renouvelable a équipé son premier étage d’un éclairage de type LED.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte