Pyrum Innovation gagne le prix Lépine

Vue aérienne de l'entreprise Pyrum, à Dillingen www.pneumatique-lesite.fr ©

Pyrum Innovation, l’entreprise franco-allemande, vient de décrocher le Grand Prix du Sénat au dernier concours Lépine. La société utilise le procédé de thermolyse pour recycler des pneus usagés en pétrole, carbone et gaz.

Sur le même sujet

L’entreprise utilise le procédé de thermolyse ou décomposition thermique depuis l’automne dernier à Dilligen en Allemagne, prés de la frontière française. Les granulats de pneus sont chauffés à 700 degrés dans un four vertical haut de 25 mètres. Privés d’oxygènes, les déchets se transforment en énergies fossiles. «Le pétrole se forme dans la partie de condensation des molécules», précise Pascal Klein, 28 ans, l’un des fondateurs de Pyrum, aujourd’hui PDG de cette jeune pousse. Cette usine serait capable de traiter 5 000 tonnes de pneus usagés par an, qui pourrait alors être convertis à 50% en pétrole, 38% en carbone et 12% en gaz.

Selon l’ADEME, 17 millions de tonnes de pneus usagés sont générés chaque année dans le monde, dont 350.000 tonnes en France. Cette innovation, une fois commercialisée pourrait rapporter une somme d’argent considérable dans le cadre de l’économie circulaire.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte