Électriciens, reprenez confiance : l’économie d’énergie est un atout pour vous

DR : Fotolia

Tout est électrique aujourd’hui, mais personne n’en a plus conscience. Pourtant, les besoins en électricité vont augmenter de 75 % au niveau mondial, principalement à cause de la Chine et de l’Inde, d’ici à 2030. Dans nos sociétés occidentales, ce sont les services et le développement des objets connectés au réseau qui vont faire augmenter cette consommation générale. Cependant, individuellement, chacun peut agir sur sa consommation et bénéficier d’une maison économe et confortable en intégrant les dernières technologies. En ce sens, l’électricien a un rôle de conseil et d’information à jouer.

Sur le même sujet

L’opportunité du bonus-malus

À compter de 2016, le bonus-malus sur la facture d’énergie entre en vigueur pour favoriser la sobriété énergétique. Ce bonus-malus sera calculé en fonction d’un volume de base défini à partir du niveau consommé par le quart des foyers les plus sobres. Des pondérations interviendront selon le mode de chauffage et de production d’eau chaude, de la composition du foyer ainsi que de la localisation géographique. Dans ce calcul, même les résidences secondaires seront prises en compte, sur une base fixée à la moitié de la consommation annuelle d’une personne seule. Une prime de 20 € par mégawattheure non consommé par rapport au volume de base estimé est prévue. Par contre, le malus prévoit une pénalité allant jusqu’à 9 € par mégawattheure si le dépassement est compris entre 100 et 150 %, et jusqu’à 30 € au-dessus de 150 %.

Domotique : se former au RGE
Ceux qui ne sont pas formés RGE (Reconnu garant de l’environnement) vont perdre des opportunités. Depuis que Jean-Marc Agnano, gérant de Domo Logis Tec et membre de la Fédération française de domotique a réussi à valider son métier de domoticien au RGE, tous les intégrateurs sont susceptibles d’être éligibles.
Il est donc temps d’installer des compteurs de mesure énergétique un peu partout pour visualiser la consommation et proposer des améliorations. De la simple box domotique jusqu’à des solutions plus étendues, le client est à même de comprendre l’intérêt du suivi énergétique. Certains installateurs ont fait le choix du protocole Zwave qui permet une installation rapide et peu coûteuse. On estime à 80 € le point installé.

Se concentrer sur le chauffage
Même si, en matière d’économies d’énergie, le réflexe est de changer ses fenêtres en priorité, la comparaison entre le coût est très en faveur de la domotique et permet une réduction immédiate de la facture.

DR : ADEME

DR : ADEME

Faites la promotion du chauffage électrique… et de l’isolation !

Le coût de l’électricité a augmenté, certes. Mais rappelez à vos clients que l’énergie la moins chère est avant tout celle qu’on ne consomme pas. Un bon système de chauffage électrique allié à une bonne isolation, voilà une source d’économies d’énergie..

Installez du solaire
Le solaire est une alternative intéressante, particulièrement dans le cas du chauffe-eau solaire individuel, qui va utiliser l’apport calorique gratuit de l’énergie solaire pour chauffer l’eau. Un chauffe-eau solaire garantit environ 50 % de la consommation nécessaire. Une installation photovoltaïque est toujours rentable.
Changer pour l’éclairage LED
Les particuliers pensent mal leur éclairage. C’est l’occasion de leur vanter les vertus basse consommation des LEDs. Et de leur donner des conseils tels que ne jamais laisser d’appareils en veille (TV, ordinateurs…), car ce mode représenterait 10 % de la facture électrique des ménages, soit en moyenne 50 € par an. Pour les aider dans cette démarche d’économies, il existe désormais des prises anti-veille qui coupent la mise en veille prolongée des appareils trop gourmands en énergie. Un petit investissement pour des économies d’électricité faciles à réaliser.
Encouragez la pose d’un thermostat
La domotique permet de programmer le chauffage et d’adapter son installation pour profiter des meilleures offres tarifaires d’électricité. Pour cela, il faut installer un thermostat connecté ou pas pour un pilotage à distance. Ou encore un délesteur pour, là encore, réduire la consommation d’énergie.
Suivre les consommations
Autre atout de la domotique : elle donne accès en temps réel aux consommations. Ainsi, le consommateur peut repérer les appareils les plus énergivores. Au final, la domotique diminue jusqu’à 10 % les factures d’énergie ! Le pilotage se fait au plus juste, et au juste prix.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte