Haute Saône : un campus à énergies positives

(c) Creative Commons

Hier, en Haute-Saône, Ségolène Royal s’est rendue au comité interministériel des ruralités et a visité une résidence étudiante à énergies positives. La ministre de l’écologie a annoncé prochainement un appel au projet « Campus à énergies positives », une initiative unique qui contribue à la diminution des gaz à effet de serre et sensibilise la nouvelle génération à la question de la transition énergétique.

Sur le même sujet

La résidence étudiante de Port-sur-Saône est composée de vingt studios, répartis sur trois niveaux et accueillent des étudiants d’un lycée agricole de Vesoul. Ce projet lancé en 2010 est singulier, et s’inscrit dans la campagne de Ségolène Royal « Territoires à énergies positives pour la croissance verte ». Aujourd’hui en France, le secteur du bâtiment représente 43% des consommations énergétiques; une donnée qui encourage d’autant plus la réalisation de ce type d’initiative.

4,5 euros de facture de chauffage par mois
Le bâtiment, mis en service en 2012, consomme cinq fois moins en chauffage qu’un bâtiment à basse consommation et produit sa propre énergie. Une bonne nouvelle pour les étudiants, et un constat positif pour la commune qui petit à petit réduit son empreinte écologique. Avec un bilan positif sur ces trois dernières années, la volonté de poursuivre le progrès est présente, d’autant plus que le projet « campus à énergies positives » permettra aussi de sensibiliser la nouvelle génération au défi que représente la transition énergétique.

550 Kilowatts d’économie en cinq mois pour une famille
Après la visite du campus, Ségolène Royal s’est entrevue avec les familles vivants dans des logements à énergies vertes et les représentants des territoires suivant le programme « Territoire à énergies positives pour la croissance verte ». Cette réunion leur a permis de présenter leur programme d’action pour la région Franche-Comté qui, avec dix territoires lauréats et deux autres en pleine transition, contribue à la réduction des gaz a effet de serre, diminue l’utilisation des énergies fossiles et favorise le développement et l’utilisation des énergies renouvelables. L’important maintenant est de pouvoir appliquer ce modèle de consommation verte à l’échelle des villes, puis des départements, pour petit à petit accomplir la transition énergétique du pays.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte