Réseaux d’énergie supraconducteurs : un pas vers la transition énergétique

(c) Nexans

Le 7 décembre, Nexans consacrera sa conférence technique au rôle de la supraconductivité dans la fourniture de solutions fiables et à haute efficacité énergétique, permettant d’intégrer la production d’énergies renouvelables tout en réduisant l’empreinte carbone, avec le concours d’éminents experts des milieux industriels et universitaires.

Sur le même sujet

La conférence technique de Nexans couvrira tous les aspects de la supraconductivité ainsi que son rôle dans l’optimisation et la sécurisation de notre approvisionnement en énergie à l’avenir.

Nexans accueillera Oliver Sauerbach, responsable du projet AmpaCity chez RWE, qui présentera son expérience sur ce système intégrant le plus long câble d’énergie supraconducteur au monde à une infrastructure réseau moyenne tension dans le centre-ville d’Essen en Allemagne. Ce système de câble fonctionne désormais en continu depuis mars 2014, prouvant ainsi la maturité des systèmes de câbles d’énergie supraconducteurs pour les applications en réseau.

Frank Schmidt, à la tête de l’activité Supraconducteurs de Nexans, fera un tour d’horizon des applications actuelles dans ce domaine et des projets à venir, notamment en matière d’industrialisation des systèmes supraconducteurs et de fabrication des matériaux.

La conférence abordera également les nouvelles méthodes de conception des réseaux de distribution reposant sur l’utilisation de limiteurs de courant de défaut supraconducteurs. Les débats porteront sur la façon d’accélérer l’adoption de solutions supraconductrices, à présent que les systèmes ont fait la preuve de leur fiabilité sur des réseaux existants. En particulier, le concept AmpaCity se prête parfaitement à des applications dans les zones urbaines denses où il est nécessaire de transporter de grandes quantités d’énergie dans un espace restreint et où les systèmes haute tension pourraient être remplacés par des solutions supraconductrices moyenne tension.

Les participants découvriront comment les câbles supraconducteurs pourraient nettement améliorer l’efficacité des réseaux de transport afin de réduire leur empreinte carbone et contribuer ainsi à la réalisation des objectifs environnementaux de la politique européenne. Des exemples d’applications seront cités, notamment sur les navires de croisière, ainsi que d’ambitieux futurs projets tels que la fourniture d’énergie à bord de prototypes d’aéronefs hybrides. Des câbles supraconducteurs longue distance, employant l’hydrogène tant comme fluide de refroidissement que comme moyen de stockage d’énergie pour le transport de courant continu, seront également présentés.

Pierre Kayoun, directeur des technologies et des innovations de Nexans, commente : « Cette année, notre conférence technique représente une opportunité majeure de parler de la supraconductivité de manière approfondie, comme l’une de nos contributions allant au-delà des interconnexions et des solutions de production d’énergies renouvelables pour faciliter la transition énergétique. Plus particulièrement, à l’heure de la COP21, les débats vont certainement porter sur le rôle que la technologie doit jouer dans la préservation de l’environnement, un objectif que Nexans inscrit au coeur de toutes ses activités de R&D. »

En savoir plus

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte