Être connecté de manière optimale au futur : Hager Group développe avec AllSeen Alliance l’« Internet des objets »

Si les appareils et les systèmes doivent dorénavant communiquer entre eux de façon autonome, ce qui ouvre de nouvelles possibilités de services, Hager Group est à la pointe de ce mouvement. En tant que membre d’AllSeen Alliance, Hager Group se met en relation avec d’autres acteurs internationaux et des start-ups pour concevoir une série de normes pour l’« Internet des objets ». « Afin que des milliards d’appareils puissent communiquer entre eux, une coopération entre les fabricants est nécessaire », rappelle Daniel Hager, Président du Directoire de Hager Group. « Avec AllSeen Alliance, nous faisons désormais partie du consortium de développement le plus prometteur pour l’Internet des objets. »

Sur le même sujet

AllSeen Alliance est le plus grand projet open source sur le plan mondial et le plus varié en matière de développement de l’« Internet des objets ». Outre Hager Group, pas moins de 180 partenaires y sont associés sur le plan technologique, notamment LG, Bosch, Haier, Sony, Microsoft, Qualcomm et Sharp. Cette alliance fondée en 2013 et gérée par la Fondation Linux rapproche des fabricants de l’électronique grand public et de l’électroménager, des prestataires de service, des constructeurs automobiles, des start-ups, des développeurs ainsi que des fabricants de puces.

Ensemble, ces membres développent le potentiel de l’Internet des objets. Pour ce faire, leur principal outil est le cadre open source AllJoyn™, qui permet la mise en réseau d’appareils sur le lieu de travail ou chez soi. Le code du logiciel AllJoyns est actualisé en permanence par la communauté open source et ses membres. Ce cadre constitue ainsi une langue commune qui s’affine jour après jour et que partagent les objets et les appareils les plus divers, lesquels peuvent ainsi interagir quel que soit le fabricant qui les a créés ou sans tenir compte d’autres facteurs liés aux infrastructures.

« L’« Internet des objets » ne peut développer son influence que si les appareils peuvent échanger entre eux indépendamment de l’utilisation par le fabricant d’une technologie ou d’un protocole de communication qui lui sont propres », souligne Johannes Hauck du département Corporate Business Development de Hager Group. « Pour que les appareils puissent communiquer entre eux, il faut donc tout d’abord que les fabricants communiquent ensemble. En tant que groupe de recherche ouvert, international et indépendant des fabricants, AllSeen Alliance est le lien nécessaire pour franchir la prochaine étape du développement d’internet. » À l’heure actuelle, les développeurs de Hager Group travaillent déjà sur les premières applications qui font la démonstration du potentiel de l’« Internet des objets » en termes de fonctions et d’utilisations possibles.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte