Diriger son entreprise : la positive attitude au travail

(c) Creative Commons

Ne plus être stressé au travail, c’est possible. Il ne faut pas être naïf, un dirigeant souhaite des employés heureux car ils nt une plus grande performance économique.

Sur le même sujet

Comment donner du sens au travail ?
Comment permettre l’épanouissement des salariés ?
Comment capitaliser sur un conflit ?

Du moins, c’est ce que pense Alexandre Jost, du think tank du bonheur citoyen qui a créé une université du bonheur au travail et qui ont fait le plein durant 3 jours. Les gens optimistes ont souvent un effet contagieux. En tant que dirigeant, vous devez vous entourer de personnes positives et soyez-le vous-même. Plutôt que de demander « Comment ça va ? », « Comment a été la fin de semaine ? ». Demandez leurs plutôt : « Quel a été l’événement marquant de ton week-end ? » ou « Qu’as-tu fait d’intéressant pendant ton congé ? ».

Si le dirigeant veut des salariés positives et dynamiques, il doit incarner cet esprit positive et émettre régulièrement des encouragements, se montrer chaleureux et souriant les 3/4 du temps. Tout doit être orienté positivement en présentant les propositions intéressantes, les progrès effectués, l’intérêt des critiques lorsqu’elles sont formulées de manière constructive. Il faut surtout se poser et réfléchir sur son bonheur et celui des autres.

Même si les propositions peuvent paraitre niaise et dépassée, elles fonctionnent : sourire le plus souvent possible, prendre le temps d’échanger avec ses amis et collègues, faire régulièrement du sport, des activités que vous aimez, vous endormir tous les soirs en repensant à trois bons moments de la journée, accomplir chaque jour deux ou trois petits actes de gentillesse envers autrui, partager.

Et surtout, évitez les gens négatifs.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte