Portier pour le collectif, le confort et la sécurité avec la vidéo

: « Mais qui c’est ? C’est le plombier ! » L’épopée du sketch de Fernand Raynaud est bien révolue, car le portier vidéo connecté permet désormais de voir qui sonne à la porte, mais surtout d’être prévenu puis de répondre, de chez soi ou à distance, via le smartphone ou la tablette. Une vraie garantie pour la sécurité des biens et des personnes.

Sur le même sujet

Portier vidéo, la porte d’entrée est elle aussi intelligente

« Le portier est devenu lui aussi un objet connecté, intelligent, grâce à la vidéo et à la caméra qu’il embarque en platine de rue. La vidéo permet de voir sans demander à se présenter, d’abord sur le moniteur intérieur du logement, ou bien, avec la connexion au smartphone, le résidant peut répondre à distance, et le visiteur ne sait pas forcément si l’occupant est présent dans son logement ou non », introduit Damien Lacoste, chef de produit Marketing – Marché résidentiel au sein de ABB.

Certains portiers ont par ailleurs la capacité à détecter une présence, à s’adapter à des conditions de faibles luminosités, et la caméra qu’ils embarquent doit être à la fois de qualité (plusieurs mégapixels et jusqu’à 6 millions de pixels pour certains modèles), mais aussi grand angle de 135° à 180° en horizontal et de 90° à 100° en vertical suivant les fabricants, pour un excellent rendu d’image.

Une caméra éventuellement téléguidable avec zoom et orientable à distance pour certains modèles, mais qui doit être aussi de faibles dimensions et, pour certains produits, miniaturisée au maximum pour être discrète, et éviter les risques de vandalisme de la platine de rue.

bilou

Platine de rue vidéo avec caméra miniaturisée. (source Intratone/Cogelec)

L’interphone à l’intérieur du logement prend une position privilégiée

À l’intérieur du logement, le moniteur intérieur a aussi suivi une petite révolution. « Il est ainsi possible de mémoriser et restituer les images dans le poste intérieur du logement, d’avoir l’historique des appels et les visuels en absence », illustre Damien Lacoste.

Exemple de moniteur intérieur du logement. (source ABB)

Exemple de moniteur intérieur du logement. (source ABB)

Le plus souvent doté d’un écran couleur de 4 à 7’’ suivant les gammes, proche de l’utilisation d’une tablette, le moniteur intérieur peut se voir doter d’autres fonctions qui dépassent le cadre du contrôle d’accès, comme le suivi énergétique ou la gestion d’éclairage ou encore la vidéosurveillance puisque, pour certains, il est possible de connecter et de suivre une à plusieurs caméras en complément.

L’échange avec le visiteur par smartphone. (source Intratone/Cogelec)

L’échange avec le visiteur par smartphone. (source Intratone/Cogelec)

Pour le résidant, le moniteur intérieur se doit avant tout de rester simple d’usage et accessible.

« Mais, pour le compléter voire le remplacer, le smartphone est une solution ad hoc, car utilisable partout, pour tous. Avec le smartphone, à distance, l’occupant peut aussi simuler sa présence et répondre comme s’il était présent dans son logement », souligne Valérie Morio, coordinatrice commerciale au sein de Intratone/Cogelec.

Mettre en évidence les avantages du portier vidéo connecté

L’écart de prix entre un vidéophone de base et une vidéophonie de qualité est important et l’est encore plus par rapport au portier audio simple. On peut retenir cependant trois avantages majeurs aux solutions  actuelles de portier vidéo :

  • La facilité d’usage : la majorité des offres professionnelles du marché propose un système vidéo de qualité (caméra et moniteur intérieur du logement), qui plus est accessible en permanence également via smartphone ou tablette. Avec, pour certaines offres, des garanties extensibles à 5 ans voire 10 ans.
  • L’atout confort et sécurité : pour gérer un appel et une visite inattendue, ou bien encore pour suivre les accès et visites à distance, gérer une alarme en cas d’anomalie ou intrusion, la vidéo couleur et l’image sont des atouts clés.
  • L’accessibilité et l’autonomie: que cela soit à partir de son smartphone ou bien d’un ou plusieurs moniteurs simples et ergonomiques, le portier vidéo est idéal car accessible partout et pour tous dans le logement.

Enfin, les solutions sans fil permettent de s’affranchir de travaux pas toujours simples notamment dans des gaines techniques qui, dans bien des cas, peuvent être amiantées.

À noter que certains acteurs qui sont également opérateurs téléphoniques proposent des forfaits mensuels par logement extrêmement attractifs, pour un à quelques euros par mois, et sur des durées de maintenance s’étendant jusqu’à 15 ans. Ce qui peut éviter le prix facial d’achat de matériel tout en garantissant la pérennité de la solution.

SIP vers routeur

Réglementation : l’accessibilité pour tous

Avec la loi Handicap du 11 février 2005, les systèmes de contrôle d’accès doivent répondre aux exigences favorisant l’accessibilité aux personnes souffrant de divers handicaps (physique, visuel, auditif et cognitif).

« L’accessibilité est obligatoire pour tous les logements construits pour la location ou la vente. La vidéo est un élément de réponse adapté, mais les impacts de la loi sur les solutions de portier vidéo sont multiples : pictogramme visuel et synthèse vocale lors de l’utilisation, bouton en relief, augmentation du temps d’ouverture des portes pour adapter le temps de passage à une personne en fauteuil roulant, ou encore ajout de voyant sonnette avec flash pour alerter en supplément le résidant », illustre Damien Lacoste de ABB.

Enfin, quelques précautions sont nécessaires si le portier autorise l’enregistrement d’images, ce qui est proscrit sur la voie publique. Par ailleurs, les dispositifs de commande doivent être installés au minimum à 40 cm d’un angle rentrant et à une hauteur comprise entre 90 cm et 130 cm.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte