Une nouvelle activité éligible aux CEE pour les électriciens avec à la clé 15 % de CA en plus

Entre l’énergie électrique consommée et l’énergie électrique réellement utilisée, il y a un écart qui représente un coût. Au niveau européen, ce coût est de 48 Twh/ an, soit l’équivalent de la production de 4 centrales nucléaires ou l’impact environnemental de 8,6 millions de véhicules (émission de CO2 centrales thermiques. En présence de moteurs, des pertes dues au déphasage entre l’intensité et la tension des circuits alternatifs apparaissent.

Sur le même sujet

Par Mathieu Perchais Président de FIDELISE

Ce type de pertes tend à s’accroître à cause des composants électroniques qui se développent de plus en plus. Il existe des solutions pour les grandes entreprises afin de réduire leurs pertes. Ces solutions sont connues et utilisées par les grandes entreprises. Dorénavant, les électriciens peuvent également apporter des économies à leurs clients PME-PMI & TPE

Quelques exemples :

– pour une PMI en forte croissance, lui éviter d’investir dans un transformateur,

– pour une entreprise dont l’installation est de faible puissance, allonger la durée de vie de ses biens d’équipements électriques

Fidélise propose aux électriciens d’exploiter sa licence et de rendre l’activité simple et efficace. L’offre comprend un outil de diagnostic à distance pour éviter les déplacements et la pose d’appareils coûteux, ce qui veut dire qu’il n’y a plus la campagne de détection qui prend beaucoup de temps et qui est très complexe. L’offre évite les déplacements inutiles, avant et pendant toute la durée de vie de l’installation, ce qui permet à l’électricien de faire davantage de chantiers.

Pour une installation d’une valeur de 5 000 €, un utilisateur économisera suivant les cas entre 1 000€ et 3 000€. Une petite étude est nécessaire au départ pour valider la fourchette et c’est à cela aussi que sert l’outil. L’électricien a un monopole d’activité sur son secteur et n’est pas soumis aux appels d’offre auprès des collectivités. Il ne peut pas être mis en concurrence.

Le logiciel détermine à distance, chez l’utilisateur, le pourcentage d’économie d’énergie réalisable, en vérifiant la présence de pertes couteuses. Les installations sont vendues clé en main en moyenne 6 500€ et varient de 2 300€ à 20 000 € pour une installation de faible puissance. L’outil donne un GO ou un NO GO mais c’est toujours l’électricien qui prend la décision d’installer. L’électricien bénéficie d’une aide à la vente: il peut montrer par exemple la courbe de charge à son client à l’aide de son smartphone.

Au niveau de la mesure, l’outil collecte des données qui sont plus fiables que celles d’une mesure ponctuelle que l’électricien pourrait faire en se déplaçant. Ces données utilisées sont absolument objectives et sont incontestables. A titre d’exemple, le gain environnemental pour un supermarché de 1000 m2 atteint 1,6 tonne équivalent CO2 (calcul suivant logiciel EIME analyse cycle de valeur CODDE) sans compter le nombre moins élevé de kilomètres parcourus par les électriciens et l’allongement de la durée de vie de la chambre froide.

Une fois le matériel installé chez le client, l’outil contrôle à distance et en temps réel la bonne exécution du procédé. L’électricien est informé et est déchargé du SAV et des interrogations consécutives à la mise en œuvre du procédé. L’électricien facture alors sa prestation pièce et main d’œuvre. Il conserve son grossiste habituel. Le mieux est de faire souscrire un contrat de maintenance indispensable pour valider la mise en force effective du procédé, soit 29 € par mois pour un supermarché de 1 000 m2. La solution assure le pilotage à distance des consommations électriques pendant toute la durée de vie du procédé, permettant à l’électricien le moment venu de faire d’autres offres pour accentuer les économies. La licence assure l’exclusivité à l’installateur électricien sur son secteur et un monopole d’exploitation. L’outil permet de visualiser à distance les données de chacun de ses clients et de constituer son tableau de bord complet récapitulant : les pertes, les économies potentielles, le coût des installations à prévoir, la marge prévisionnelle et l’avancement des économies.

Pour un investissement mensualisé de 490€ par mois la licence génère 150 000€ de CA annuel supplémentaire pour l’électricien. Ce remboursement mensuel de 490 € pour la licence est très largement inférieur à ce qu’elle rapporte soit 2 à 3 installations en moyenne par mois. C’est une facilité obtenue auprès d’un organisme spécialisé que l’électricien rembourse. C’est possible parce que la durée de validité de la licence peut être portée à 4 ans.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte