Electricité et IoT, le courant passe

Jérôme Boissou responsable marketing du programme Eliot de Legrand

Sur le même sujet

Objets connectés, Internet des objets, avec quelle réalité pour la filière électrique ? Le numérique et l’internet sont-ils désormais parties prenantes des nouveaux produits de la filière et notamment de l’infrastructure électrique ?

Les objets connectés sont désormais installés en nombre dans notre quotidien, dans tous les secteurs, santé, commerce, transport, énergie et maison… ils sont déjà 14 milliards en 2014 dans le monde, un chiffre amené à quadrupler d’ici 2020, selon Cisco.

« Ce sont des objets auxquels l’ajout d’une connexion Internet va apporter une valeur supplémentaire en termes de fonctionnalité, d’information et d’interaction avec les usages. Les objets connectés que nous développons permettent par exemple de simplifier l’utilisation, de faciliter la maintenance ou rendre les fonctions complexes accessibles à un large public » introduit Jérôme Boissou, responsable marketing du programme Eliot de Legrand.

Le programme Eliot de Legrand s’accélère 

Lancé en 2015, Eliot est la fusion de Electricity et IoT. Son objectif est à la fois de connecter des produits existants et de développer de nouveaux produits. Il s’inscrit dans une dynamique d’innovation permanente pour un bénéfice utilisateur durable. Ce programmeimplique non seulement l’ensemble des équipes Legrand mais aussi des partenaires et, au sens large, un écosystème variés. « Nous avons conclu ainsi récemment des partenariats avec Google, Apple mais aussi Microsoft, avec une idée sous tendue pour notre R&D : que les technologies – électriques, informatiques, communication – deviennent les plus transparentes possibles pour les utilisateurs au profit de leurs expériences, et ce pour toutes nos familles de produits », explique Jérôme Boissou.

Pour les bâtiments tertiaires, nous privilégions une approche par secteur ou verticale : ainsi pour l’hôtellerie nous avons développé un partenariat avec Samsung, pour apporter tous les réglages de confort à l’occupant de la chambre à partir de sa télévision. Pour les datacenters, l’offre est centrée sur la gestion de l’énergie, et nous avons développé des PDU communicants sur IP permettant la surveillance permanente de la distribution électrique dans les baies.

« Avec le lancement de ‘Celiane with Netatmo’, nous avons allié les compétences technologiques de nos deux sociétés et l’objectif est de créer une solution simple et évolutive. Ainsi les usages de pilotage du logement sont activés en quelques secondes, grâce à une création et un appairage rapide. Il devient très facile d’installer chez soi des éclairages, des volets roulants ou encore des thermostats connectés et de les piloter localement ou à distance, depuis un interrupteur, avec la voix, ou bien via un smartphone. Positionner ou repositionner ses interrupteurs sans fil selon ses besoins est également aisément réalisable par l’occupant. Par exemple, dans un bureau réaménagé en chambre d’enfant, l’utilisateur déplace ses interrupteurs sans fil pour qu’ils s’intègrent à la nouvelle configuration de la pièce », illustre Jérôme Boissou.

Interrupteur Lever – Coucher Celiane with Netamo (source Legrand)

À terme la dynamique du programme Eliot a pour objectif de faire passer Legrand de 20 familles de produits aujourd’hui connectés, à environ 40 à horizon 2020.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte