Les 240 panneaux du moucharabieh refonctionnent

L’Institut du monde arabe à Paris est un lieu de culture créé sous la présidence de François Mitterrand. La GTB qui régule le bâtiment et le célèbre moucharabieh date de 1987. La façade de l’Institut du monde arabe est composée de 240 moucharabiehs, tel un écran de 240 pixels.

Sur le même sujet

Inauguré en 1987, le mouvement de cette façade a fonctionné jusqu’au début 2000, puis a été mis à l’arrêt suite aux soucis techniques rencontrés. Pour la célébration de ses 30 ans, la société Baudin Châteauneuf a relevé le challenge de redonner vie à cet « écran » monumental conçu par l’architecte Jean Nouvel.

La Gestion technique du bâtiment ne disposait pas à cette époque de zonage ni de remontée d’information des défauts mécaniques. Petit à petit, les moucharabiehs se sont dégradés mécaniquement, ce qui avait pour effet de forcer sur des systèmes cassés. Ce n’était qu’un envoi de données.

Traité initialement par le bureau d’étude Alto Engineering, le projet a été prescrit en ABB avec la solution Newron Technology doGate Le spécialiste des architectures métalliques Baudin Châteauneuf s’est diversifié et c’est l’entité électrique GTB ui a été retenue pour la mise en œuvre. Jean-Pierre Moreau, de ConnectiBat, explique comment il est intervenu : « L’appel d’offres portait sur la remise en état mécanique associée à une GTB. Je suis certifié KNX et Newron Technology, c’est pourquoi ABB m’a appelé pour le déploiement de la GTB. Pour moi, c’est un projet emblématique et très complexe. Nous n’avions pas droit à l’erreur. Nous avons eu une grosse phase d’étude suivie d’une phase prototypage pour être certains du bon fonctionnement avant le déploiement sur 240 panneaux », précise Jean-Pierre Moreau. Nous avons travaillé en étroite collaboration avec Baudin Châteauneuf. Il ne fallait pas se tromper, car le chantier s’est fait en occupation, avec des horaires restreints. » On notera que le travail se fait soit de plain pied, soit sur échafaudage, soit par nacelle alors que chaque panneau pèse plusieurs centaines de kilos. Chaque moucharabieh est équipé de deux capteurs de fin de course placés sur les deux vérins de chaque moucharabieh, afin d’analyser les éventuels défauts et éviter la surcasse mécanique.

« Le projet était déjà très abouti et je n’ai pas pu apporter de conseils spécifiques. Ils avaient besoin d’un expert KNX capable de déployer une solution sur 240 systèmes identiques et de traiter toutes les remontées d’informations. J’ai fait une analyse fonctionnelle de 60 pages qui a permis de respécifier l’architecture globale de la solution », précise Jean-Pierre Moreau. Il fallait pouvoir compter sur un système intuitif, car l’utilisateur principal est le PC sécurité, c’est-à-dire des non-techniciens. Les équipes de Newron System ont répondu aux différentes demandes de ConnectiBat pour adapter et même développer de nouveaux modules de façon à correspondre exactement aux besoins exprimés.

Après de multiples échanges, un véritable process industriel a été écrit pour formaliser chaque opération. La réalisation des 120 tableaux a été industrialisée. Tous les modules étaient préadressés avant montage dans le tableau, car une fois revenu à l’Institut du Monde Arabe, chaque panneau devait fonctionner immédiatement.

« J’ai adoré travailler dans cet environnement industriel, avec des procédures, des vidéos de câblage, le tout pour un monument prestigieux », ajoute fièrement Jean-Pierre Moreau.

Les besoins exprimés

  • Une gestion individuelle de chaque moucharabieh
  • Une gestion par zone (bureau, salle du haut conseil…)
  • Des commandes individuelles par zone pour les utilisateurs
  • Fermeture/ouverture automatisée en fonction d’une sonde de luminosité
  • Fermeture/ouverture programmée et modifiable par l’utilisateur
  • Des scénarios « scéniques » pour écrire sur la façade
  • Retour des défauts de fin de course avec journal et notifications par e-mail
  • Mise à l’arrêt d’un moucharabieh en cas de défaut de fin de course
  • Une GTB « intuitive » et ergonomique
  • Un système ouvert et évolutif qui devra pouvoir s’interfacer avec une mise en lumière prévue a posteriori

Les solutions techniques

  • Une solution basée sur un protocole ouvert : KNX ABB
  • Commandes individuelles radio KNX ABB
    • 11 lignes TP KNX
    • 1 TGBT et 120 TD
    • 480 sorties « ouvrants », 960 fins de course
  • GTB ABBNewron System mise en place avec la suite logicielle MooV’n Group

Les intervenants
ConnectiBat

Jean-Pierre Moreau
5, rue du Tertre
Bat C3
44470 Nantes
Tél. : 02 40 49 18 18

Baudin Châteauneuf
60, rue de la Brosse – CS 30019
45110 Châteauneuf-sur-Loire
Tél. : 02 38 46 38 46

SIACIndustrie
rue du Luxembourg
49280 La Séguinière
Tél. : 02 41 63 33 92

Alto Engineering
5, rue Henri Cornu
Immeuble Rodrigue La technopole
97490 Sainte-Clotilde
Tél. : 02 62 36 10 41

 

 

Rénovation des 240 moucharabiehs de l’Institut du monde arabe.

 

La magie de la salle du haut conseil…

Validation du prototype par ConnectiBat chez Baudin Châteauneuf.

Visite de l’atelier et présentation de la GTB au Président de la République, François Hollande.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20 tableaux divisionnaires équipés en KNX ABB.

Réception de chantier avec, en façade, le scénario imaginé par l’Institut du monde arabe.

 

 

 

Câblage en cours du TGBT par l’entreprise SIAC.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte