Bruno Capdordy de Schneider à propos du Rési9

Resi9 est l’aboutissement d’un processus que j’ai démarré avec toute l’équipe en 2013. Notre objectif était de tout simplement faire sortir le tableau électrique du garage, de faire en sorte que ce même tableau devienne un produit connu et révélé pour les consommateurs car il est positionné par des installateurs professionnels et respectueux des normes de sécurité.

Sur le même sujet

Nous avons d’abord réussi en à rendre l’énergie visible avec le boitier Wizer Link en marquant l’endroit qui lui est réservé sur les tableaux. L’électricien n’avait plus qu’à suivre le positionnement et les icônes sur le Wizer Link. L’utilisateur pouvait ainsi suivre sa consommation.

Wizer link, le début du Rési9 ?

Nous avons lancé Wizer Link en 2013, et depuis, nous comptabilisons près de 200 milles unités vendus sur le territoire français. Nous en sommes très satisfaits et même qu’au départ, nous nous sommes faits déborder par notre succès. Nous vendons également dès 2014 des organes de sécurité spécifiques qui permettent de détecter l’état du vieillissement de l’installation et ainsi de pouvoir prévoir des éventuelles rénovations avec notamment D’Clic Arc qui permet la détection d’arcs électriques. Ensuite, en 2015, nous avons créé un petit module IP qui se connecte directement au Wizer Link pour pouvoir envoyer les informations de sécurité à distance. L’idée primaire du Wizer Link était de pouvoir connecter différents modules sur le boitier comme un Légo. Enfin, en 2016, nous avons lancé le nouveau coffret Rési9 pour faciliter le montage et révéler l’usage du tableau électrique avec l’application Wizer Link gratuite orientée consommateur : pouvoir voir la consommation mensuel, par usage, fixer des seuil de consommation…

RESI9 L’aboutissement d’un processus d’innovation

L’application a-t-elle été utilisée par les consommateurs ?

Le risque était que l’intérêt du tableau avec suivi de consommation lasse les utilisateurs. Nous avons donc pensé à du community management pour la gestion et l’animation de l’application. Mais nous avons été surpris de sa bonne utilisation : une connexion toutes les deux semaines avec de 2-3 minutes par connexion. L’aspect ludique est à développer mais 97% des utilisateurs en sont satisfait.

Rési9, nouveau boitier utile ?

Il nous fallait franchir une étape importante en connectant tous les organes de sécurité au tableau. Comme je le disais au début, la question principale était comment faire pour sortir le tableau du garage ? Nous avons développé deux axes. Le premier a été d’améliorer le design et l’esthétique pour le rapprocher du consommateur. Le second, en plaçant les informations de sécurité à l’intérieur en connectant D’Clic Arc, le disjoncteur différentiel, le parafoudre et l’interdif. Il fallait, lorsque que l’on pénètre dans une habitation, que nous sachions si elle était en conformité. Nous souhaitons réellement donner plus de travail à nos installateurs en leur fournissant du matériel moderne, de qualité et qui les facilite au quotidien. Avec eux, nous travaillons à l’amélioration du Rési9. Nous avons créé un petit accessoire, l’Unix qui permet de se raccorder directement au boitier existant et, par pontage, de raccorder une rangée d’accueil pour pouvoir plus facilement dépanner le consommateur. Par la suite, et dans l’esprit de toujours aider l’installateur, nous avons créé un kit de rénovation directement placé dans le coffret Rési9 pour éviter le re-câblage total. La réparation se fait en « clipsant » des modules. Nous venons de lancer ce nouveau produit auprès des installateurs et commençons des sessions de formations en agence et auprès de nos 12 milles clients. L’idée est de renforcer l’expérience consommateur sur la technologie embrochable, sans pontage, tout pré-câblé pour ainsi rendre l’usage utile du tableau de consommation électrique.

Nous nous sommes fait déborder par notre succès [Wizer Link]

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte