DCIM : la solution incontournable de gestion de l’infrastructure des datacenters

Les solutions DCIM (DataCenter Infrastructure Management) de gestion des infrastructures des datacenters centralisent la supervision et la gestion des infrastructures techniques et informatiques des salles informatiques et centres de données. Ces solutions logicielles sont devenues indispensables pour réduire la consommation électrique globale (équipements IT, climatisations, onduleurs,…), gérer l’espace physique et les changements tout en augmentant le niveau de disponibilité et la sécurité. Les exploitants passent de plus en plus de solutions artisanales (tableau Excel) à des outils de pilotage dynamiques en temps réel.

Les dernières versions de DCIM offrent de nouvelles fonctionnalités avec des solutions modulaires pour s’adapter à tous les types de datacenter, de contexte et de niveau de maturité de l’exploitant des salles. Ce que confirme Damien Giroud, directeur France Solutions Datacenters de Schneider Electric « avec StruxureWare v.8 nous avons un système de licences par nombre de baies. La modularité concerne également les fonctionnalités : différents modules permettent de ne proposer que des fonctionnalités de base puis d’enrichir ces fonctionnalités dans le temps si le besoin s’en fait ressentir. La première brique StruxureWare Data Center Expert intéresse les petits datacenters avec une gestion fine des alertes et notifications permettant de détecter très en amont des déviations par rapport à un état normal et de notifier ces déviations aux équipes concernées. La seconde brique StruxureWare Data Center Operation est bien adaptée aux moyens datacenters. Une édition ‘Colo’ permet de gérer des espaces et équipements alloués à des colocataires, ainsi que les données les concernant. Il existe plusieurs autres modules comme ‘Capacity’ qui permet d’utiliser au mieux les capacités de l’infrastructure sans rien sacrifier aux exigences de disponibilité en optimisant le placement des équipements dans les baies en fonction de contraintes physiques ou le module ‘Change’ pour des exploitants gérant annuellement un nombre important d’ajouts, déplacements ou retraits de matériels. » Des outils comme « Client Web » permettent un accès facile depuis un navigateur ou un appareil mobile aux salles ou aux contenus des baies pour visualiser la puissance consommée, l’espace disponible, la température ou encore l’humidité depuis la page web. L’utilisation de vues 3D permet par exemple de visualiser les flux d’air et températures dans la salle mais aussi de simuler la panne d’un climatiseur pour prévoir ce qu’il faut faire en mode dégradé.

Ainsi pour Marc Masurel : « la visualisation 2D/3D permet aux utilisateurs locaux et distants de tourner, d’agrandir les images et voir toute la salle, les baies et les profils de température de l’air au niveau de chaque baie. Et Trellis Thermal System Manager assure le suivi du profil thermique du datacenter avec des informations détaillées sur chaque baie pour l’identification et l’élimination des points chauds. »
Dans tous les cas ces logiciels doivent être assez intuitifs pour une mise en service et prise en main facilitées, y compris pour un exploitant qui ne passe que quelques heures par mois à utiliser sa DCIM.

Pour Damien Giroud « cette offre logiciels doit s’accompagner d’une offre de services étoffée :

  • Installation et configuration à la mise en service,
  • Transfert de compétence ou formation pour prendre en main le logiciel,
  • Maintenance périodique pour assurer le bon fonctionnement et la pérennité de la solution logicielle,
  • Accompagnement pour assurer la montée en compétence des exploitants dans la durée,
  • Contrats de supports donnant accès aux mises à jour logiciels et à une assistance téléphonique. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *