Codra un éditeur de logiciels 100% Made in France

(c) Codra

La société Codra, basée à Massy, combine deux activités complémentaires : l’édition et l’ingénierie logicielle. Cette double activité lui permet tout à la fois de proposer à ses clients des solutions sur mesure et d’enrichir ses solutions standard avec notamment des avancées issues de l’ingénierie. Codra ouvre ses portes à j3e pour comprendre les problématiques et l’engagement quotidien d’un éditeur de logiciels.

Sur le même sujet

Au début de son activité il y a 30 ans, Codra était exclusivement concentré sur l’ingénierie, avant de créer par la suite une entité dédiée à l’édition. L’offre de Supervision PANORAMA est née. Les passerelles entre ces deux activités confèrent à Codra une vision globale sur son activité et l’aide à apporter des réponses concrètes aux besoins clients.

Fidéliser et créer des relations durables
Le département Panorama, l’entité d’édition logicielle de Codra, comprend plusieurs équipes, toutes tournée vers la satisfaction client. La R&D qui travaille à l’amélioration continue des produits, les commerciaux qui portent la distribution et les relations avec les intégrateurs, ainsi qu’une équipe dédiée à l’accompagnement avant-vente et après-vente.

Une approche transversale
Codra, qui a rejoint en septembre 2017 la French Fab, dispose d’un très large panel de clients*, allant du nucléaire à la GTB/GTC. L’entreprise a donc adoptée une approche transversale qui lui permet d’enrichir en continue ses produits de nouvelles fonctionnalités qui rend aujourd’hui ses solutions transposables à différents secteurs. Son activité repose donc sur les données collectées par des équipements terrains des clients, que le logiciel Panorama centralise dans des bases de données dédiées, modélise au travers d’interfaces ou IHMs de supervision pour les exploiter en temps réelle dans des applications Panorama, avant de les analyser à postériori pour en retirer par exemple des Indicateurs de performance. Eric Oddoux, président de Codra, qualifie le logiciel Panorama de : « Solution SCADA fiable et polyvalente. »

Eric Oddoux, président de Codra. (c) Philippe Lewit

Le logiciel Panorama Suite 2017, dernière version à ce jour, peut s’utiliser de trois manières : Client lourd pour un usage local, Client léger dans le cas d’architectures distribuées, mais aussi Smartphone/tablette pour une utilisation en mobilité au plus près des équipements.

L’importance du parcours client pour la satisfaction et la fidélisation
Antonio Gil, responsable Avant-vente et Après-vente de Panorama, explique : « Chez Codra, notre objectif est de suivre nos clients sur l’ensemble de leur parcours. La même équipe gère l’avant-vente et l’après-vente, et ce point nous semble essentiel. Cela permet d’apporter de la cohérence à tous les niveaux et de rassurer le client, tout en participant à la bonne marche des projets. »

Ces interlocuteurs privilégiés, appelés « Expert Panorama » sont, souvent associés aux équipes de technico-commerciaux, peuvent participer avec le client à la définition de son cahier des charges. Selon Antonio Gil : « les technico-commerciaux sont essentiels pour qualifier les besoins, émettre des recommandations et définir l’architecture de la solution. Bien souvent, leur savoir-faire suffit. » Les ingénieurs experts peuvent intervenir également sur le projet en proposant de nouveaux axes de développement ou en audit. « Pour certains projets, cette réflexion amont nous permet de formuler un ‘No go’, lorsque les besoins sont trop loin de la philosophie du produit », explique Antonio Gil.

Apporter un appui technique à ses intégrateurs
Un autre point essentiel réside dans a la relation de Codra avec ses intégrateurs. « Nous connaissons les intégrateurs avec lesquels nous travaillons, ce qui nous donne la possibilité de travailler en co-traitance sur certains projets. Cette approche permet à l’intégrateur et à l’éditeur de faire converger leurs expertises respectives pour d’offrir au client le meilleur des 2 mondes. », poursuit Antonio Gil.

Soigner le service après-vente
De son côté, le service après-vente suit les projets Panorama couverts par un contrat de maintenance. En cas de problème, un diagnostic est effectué, donnant lieu parfois à des actions correctives.

Antonio Gil, responsable Avant-vente et Après-vente de Panorama. (c) Philippe Lewit

Un autre choix stratégique de l’éditeur est d’assurer un service de formation auprès de ses clients et partenaires. Antonio Gil ajoute : « un point essentiel pour nous est que les formateurs sont ceux qui effectuent le suivi et la maintenance auprès des clients, ce qui leurs permet d’avoir en tête les problèmes concrets rencontrés en y apportant des solutions. » 

La R&D, un département incontournable
Le rôle Christophe Fougère, chef de projet au sein de l’équipe R&D Panorama, est d’ordonnancer et de hiérarchiser les actions de sa feuille de route. Il doit ensuite répartir les tâches parmi ses équipes, en définissant les compétences nécessaires et en cherchant à équilibrer le planning de chacun.

En plus de ces tâches organisationnelles, il doit ensuite coordonner les demandes d’évolutions techniques issues de la roadmap produit. « L’un exemples concerne l’application Panorama sur mobile. Le responsable produit de Panorama souhaite ajouter des fonctionnalités et c’est à nous, le département R&D d’en déterminer la faisabilité », explique Christophe Fougère. Mais l’innovation émane aussi des remontées terrain des équipes.

Christophe Fougère explique, « c’est le business qui drive les développements et nous tenons pour cela tous les trois mois des comités pour piloter notre Roadmap afin d’arbitrer quelles évolutions et orientations seront prises. En premier lieu, ce sont les projets impliquant un haut niveau de criticité pour les clients qui sont étudiés en priorité. » En plus de ces projets d’évolution « ponctuels » autrement appelé « Updates », des évolutions de fond sont également développées pour la Suite logiciel Panorama tous les 18 à 24 mois.

Le chef de projet est le référant technique, mais se charge aussi de la formation et de l’accompagnement de ses collaborateurs, « tout en assurant un lien technique entre l’ancienne et la nouvelle génération », explique Christophe Fougère. Le chef de projet a également pour rôle de « canaliser certaines initiatives pour prioriser et mener à bien les différents projets à l’étude », poursuit-il.

Loïc Drugeault, directeur Marketing de Codra. (c) Philippe Lewit

Apporter davantage de sécurité
La cybersécurité est un axe central, qui a amené Codra à travailler avec l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) depuis 2015. « Nos clients historiques sont très sensibles à cette problématique. C’est pour cela que nous intégrons à nos solutions des mécanismes de sécurité qui lui laissent la possibilité d’ajuster le niveau de protection de ses applications PANORAMA. Quel que soit l’option choisi, la simplicité d’utilisation de nos produits sont maintenues », explique Loïc Drugeault, directeur Marketing de Codra.

Sans oublier l’export !
L’export est également un thème central pour Codra, qui souhaite étendre son périmètre d’action au-delà d ses marchés actuels (France et Royaume-Uni). Une piste qui permettra à Codra de représenter le savoir-faire français à l’étranger et de valoriser son haut niveau d’expertise en intervenant sur de nouveaux projets.

Alexandre Arène


EN CHIFFRES

12,6 millions d’euros de CA en 2016
20 % du CA réinvesti en R&D
100 salariés
9 agences
60% pour l’entité d’édition
40% pour l’entité d’ingénierie
180 CIP certifiés (intégrateurs)
30 000 licences installées
100 % développé en France


SECTEURS D’ACTIVITÉS REPRÉSENTÉS

Industrie / Production
Télégestion / Distribution
GTC – GTB / Infrastructures
Hypervision
Militaire / Sureté – Sécurité
Transports
Energie / Environnement
Aéronautique
Recherche
Industrie pharmaceutique


 

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.