Entretien avec Motoko Ishii et Akari-Lisa Ishii

Motoko et Akari-Lisa Ishii
Motoko Ishii fonde Motoko Ishii Lighting Design Inc. à Tokyo en 1968. Elle a reçu de nombreux prix nationaux et internationaux dont plus de 40 prix d’IESNA & IALD. Motoko Ishii established Motoko Ishii Lighting Design Inc., Tokyo in 1968. She received many national and international awards from authoritative organizations including over 40 awards from IESNA & IALD. Akari-Lisa Ishii a suivi une formation internationale (Japon, France, USA) mêlant beaux-arts, design et éclairage. Elle fonde l’agence I.C.O.N en 2004. As well as studying at the Tokyo University of the Arts, Akari-Lisa Ishii also studied design and art in the US and in France. She founded her own company, I.C.O.N., in Tokyo and Paris, in 2004.

Quand la création rejoint la fabrication…
When creation meets production…

Sur le même sujet

Pour cette nouvelle édition, une fois de plus, Motoko Ishii, assistée de sa fille Akari-Lisa Ishii, a été sollicitée par des industriels de l’éclairage japonais pour concevoir le design de leur stand au salon light+building.

Lumières – Quelles sont les marques qui seront présentes sur ce stand et leur spécialité ?
Motoko Ishii – Il s’agit de Stanley, Sumitomo Chemical et Iwasaki. Ces trois fabricants ont des spécialités bien définies issues de leurs industries d’origine et de technologies spécifiques. Stanley Electric est un innovateur dans l’industrie de l’éclairage automobile, possédant une excellente technique de faisceau très étroit. Depuis sa fondation en 1920, Stanley Electric Co. cherche à exploiter les possibilités illimitées de la « lumière », offrant des produits uniques dans un large éventail de domaines, y compris les composants électroniques. Sumitomo Chemical, fondée en 1913, est un fabricant japonais de polymères OLED, développant des sources lumineuses futuristes. Quant à Iwasaki, c’est un expert japonais de l’éclairage extérieur, ayant une longue expérience dans la réalisation d’installations sportives, de voiries et d’espaces publics.

Quelle était la demande pour le design du stand à light+building ?
Motoko Ishii – Les éléments clés devaient mettre l’accent sur la haute qualité du « Made in Japan », afin de montrer la différence entre les trois fabricants, leurs technologies et leurs designs. Pour moi, il s’agissait de concevoir trois stands avec un affichage pur et simple et une ambiance conviviale pour accueillir les visiteurs.

Quels choix avez-vous faits en matière de design ?
Motoko Ishii – J’ai sélectionné les meilleurs produits de chaque fabricant afin qu’ils puissent toucher les marchés européens et mondiaux dans le domaine de l’éclairage.
Akari-Lisa Ishii – Nous avons discuté très attentivement du choix des couleurs car il est important d’exprimer l’image d’une marque et la qualité technique par le design du stand : c’est la première impression du stand qui détermine l’image de ces fabricants. C’est pourquoi on a conçu une « boîte d’un blanc pur ». Il ne s’agit pas seulement de mettre en valeur les produits d’éclairage et leurs effets sur un fond neutre, mais aussi de représenter la culture japonaise connue pour sa pureté et sa clarté.

En quoi est-ce différent de travailler sur un concept d’éclairage de stand ?
Motoko Ishii – Le concept du design est la phase la plus importante lorsqu’il s’agit de stands. La conception de l’espace est bien sûr différente de la conception de l’éclairage. Une attention particulière doit être accordée à la visibilité. Le stand lui-même doit ressortir sa propre identité, en parallèle, il doit bien montrer le produit, comme un cadre. J’ai apporté un soin particulier à certains produits et créé une sorte d’effet surprenant dans la présentation. J’espère que les visiteurs l’apprécieront dans chaque stand.
Akari-Lisa Ishii – Nous mettons l’accent sur un élément distinctif et le traitons comme une accroche au milieu ou à l’entrée de chaque espace. La présentation audiovisuelle et les présentations graphiques sont également importantes dans la conception du stand. Des pistes sonores originales sont ajoutées dans certaines zones. Nous travaillons souvent en utilisant la musique pour créer des spectacles de son et lumière et cela nous plaît bien. L’effet audio peut parfois accentuer l’éclairage. Je pense que c’est le cas pour la conception des stands.

Quelle impression tirez-vous de cette expérience ?
Motoko Ishii – Présenter d’excellents fabricants japonais est une mission très importante pour nous. Nous espérons que les trois stands recevront de bonnes réactions des visiteurs. Nous croyons en leur potentiel en Europe et dans d’autres parties du monde. Cela fait longtemps que j’utilise les produits Iwasaki pour de grands projets d’éclairage de monuments, comme la tour de Tokyo, un des premiers projets d’éclairage largement connus du public japonais au début des années 90. Son succès a apporté « un boom d’illuminations » dans les décennies suivantes dans notre pays. En d’autres termes, Iwasaki a toujours été le chef de file en matière d’éclairage à grande échelle. Il est évident que l’OLED a beaucoup de potentiel mais ne saurait remplacer la LED. En revanche, elle peut compléter des applications pour lesquelles les LED ne suffiraient pas. Nous suivons l’évolution de Sumitomo Chemicals depuis maintenant 7 ans et croyons à son potentiel.
Akari-Lisa Ishii – Lorsque nous avons organisé l’événement commémoratif pour célébrer le 150e anniversaire des relations diplomatiques entre l’Allemagne et le Japon à la porte de Brandebourg à Berlin en 2011, le premier prototype de la mise au point de Stanley LED a été testé pour éclairer les statues au sommet du monument. Les ingénieurs de leur laboratoire n’étaient pas sûrs du résultat et ont apporté le double de la quantité nécessaire sur place. Quand les luminaires étaient tous allumés, nous étions tous impressionnés par la puissance, parce que la lumière était si vive que les statues de bronze verdâtres semblaient presque blanches ! Il va sans dire que nous en avons éteint la moitié, mais cela a prouvé l’efficacité du produit. Nous étions tous convaincus.

 

Motoko Ishii, assisted by her daughter Akari-Lisa Ishii, was asked by Japanese lighting manufacturers to design their stand at the light+building Messe.

Lumières – Which are the brands and what are they specialized in?
Motoko Ishii – They are Stanley, Sumitomo Chemical and Iwasaki. They have very clear specializations coming from their background industries and specific technologies. Stanley Electric, a Japanese Lighting Innovator from the Motor Industry, has an excellent super narrow beam technique. Ever since its foundation in 1920, Stanley Electric Co. has sought to exploit the unlimited possibilities of “light,” by offering unique products. They are applied to a wide range of fields including automotive lighting equipment and electronic components. Sumitomo Chemical, established in 1913, is a leading Japanese manufacturer of Polymer OLED, that develops futuristic light sources. Iwasaki is a Japanese expert in outdoor lighting and has long history of realizing sports-facilities, street and public spaces.

What was the the request for the design of the booth in light+building?
Motoko Ishii – The key features were to emphasize the good quality of “Made in Japan”, to show the difference between the three manufacturers, their technologies and designs. I had to design three booths with pure and simple displays and a convivial ambiance to welcome visitors.

What choices did you make in terms of design for the stands?
Motoko Ishii – I selected the best products from each manufacturer, so they would appeal to the European and worldwide lighting markets.
Akari-Lisa Ishii – The choice of colour was discussed very carefully because it’s important to convey the brand image and technical quality through the design of stand. As the first view of the booth conveys the image of the different manufacturers we designed a “pure white box”, not only to emphasize the lighting products and their effects on a neutral background but also to represent Japanese culture known for its purity and simplicity.

How is it different from an ordinary lighting design?
Motoko Ishii – Conceiving the design is the most important phase in stand design. The interpretation of space is of course different from lighting design. Especially for the design of a trade show booth, special attention is required concerning visibility. The stand itself should display its own identity, and in parallel, show the product as if it was in a framework. I took particular care with some products to create a kind of surprise effect in the display. I hope the visitors will enjoy this in every stand. Akari-Lisa Ishii – We focus on a distinctive feature and use it to catch the eye, either in the middle or at the entrance of each space. Audio-visual and graphic presentations are also important in designing stands. Original sound tracks are added in some zones. We often enjoy using music to create light and sound shows. Sound effects can sometimes emphasize lighting. I think it is the case in the stand design.

How do you feel about this experience?
Motoko Ishii – Presenting excellent Japanese manufactures is a very important task for us. We hope the three stands in the fair will receive positive feedback from their visitors because we believe they have potential in Europe and in other parts of the world. I have been using Iwasaki’s products for many years in monument lighting projects, such as that of the Tokyo Tower. It was one of the 1st publicly known lighting projects in Japan in early 90’s. Its success contributed to “the light-up boom” in the following decades in our country. In other words, Iwasaki has always been the leader in large scale floodlighting. It’s obvious that OLED has a lot of potential. Although it cannot replace LED it completes applications for which LED would not be sufficient. We have been following Sumitomo Chemicals’ evolution for the past seven years now and feel it has the potential to conceive a completely new light source
Akari-Lisa Ishii – There is an interesting anecdote. When we were organizing the commemorative event to celebrate the 150th anniversary of diplomatic relations between Germany and Japan at the Brandenburg Gate in Berlin in 2011, the 1st prototype of the Stanley LED was tested to light up the statues at the top of the monument. The engineers from the lab were quite unsure of the result and brought double the needed quantity on site. When all the lights were switched on, everyone was impressed by their strength. The light was so bright that the greenish bronze statues looked almost white! Needless to say that we then switched half of them off, but it proved the efficiency of the product. We were all convinced.

Stanley LED Lighting : Hall 4.1 D.10
Iwasaki Electric : Hall 4.1 C25
Sumitomo Chemical  : Hall 4.1 D20

 

 

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.